Le «cannibale de Rotenbourg» s'explique dans un livre
Actualisé

Le «cannibale de Rotenbourg» s'explique dans un livre

Armin Meiwes, le «cannibale de Rotenbourg», qui avait dépecé et consommé en 2001 une victime consentante, est le sujet d'un livre et d'un documentaire présentés vendredi par son auteur, Günter Stampf.

L'assassin condamné à perpétuité y explique sur son geste.

Sous le titre - racoleur - «Entretien avec un cannibale», le journaliste et auteur de documentaire Günter Stampf retrace le parcours de celui qui, par son crime, a acquis une sinistre célébrité internationale.

Après avoir obtenu l'autorisation de la justice, l'auteur a interviewé et filmé M. Meiwes durant plusieurs semaines dans sa prison de haute sécurité.

«Ce qui est terrible, c'est qu'il est très gentil», a souligné M. Stampf au cours d'une conférence de presse à Berlin. «Et ce qui fut difficile dans mon travail, c'est de ne pas me laisser manipuler», a-t-il ajouté.

Pomme de terre en accompagnement

Dans ce livre, M. Meiwes décrit notamment comment il a mangé une partie du corps de sa victime, «accompagné de pommes de terre et de chou rouge». Il évoque également «ce goût étrange, indéfinissable» lorsqu'il a pour la première fois mangé de la chair humaine...

«Je me suis décidé à montrer où cela peut mener quand on ne parle pas de ses problèmes et de ses sentiments», explique-t-il également dans ce livre, à propos de ses fantasmes de cannibalisme apparus à la fin de l'adolescence.

En mai 2006, le «cannibale de Rotenbourg» avait été condamné à la prison à perpétuité pour assassinat à l'issue d'un second procès. La première condamnation, de huit ans et demi de prison, prononcée en 2004, avait auparavant été cassée. partiellement.

(ats)

Ton opinion