Méconnaissance de l'hymne national: Le «Cantique suisse» doit être appris à l'école
Actualisé

Méconnaissance de l'hymne nationalLe «Cantique suisse» doit être appris à l'école

Le Conseil d'Etat fribourgeois est sensible à la question de l'apprentissage de l'hymne national dans la mesure où les symboles qui cimentent la communauté helvétique sont rares.

C'est ce qu'il a assuré au député UDC Stéphane Peiry qui s'inquiétait de la méconnaissance de ce chant parmi les jeunes.

Dans sa question écrite, le député Peiry se disait frappé de constater que peu de Suisses de sa génération ou plus jeunes connaissent l'hymne national. Et le quadragénaire de poursuivre: «Lorsque j'interroge des enfants en âge de scolarité, il me semble que l'apprentissage de ce beau chant n'est pas au programme de l'enseignement obligatoire».

C'est pourquoi le député a voulu savoir si l'apprentissage de l'hymne national suisse était prévu dans le cadre de la scolarité obligatoire et si tel n'était pas le cas, quelles étaient les raisons qui justifient cette absence.

Le plan d'études romand de 1989 inclut les chants patriotiques dans le programme musical, a noté le Conseil d'Etat dans sa réponse diffusé mercredi. Il stipule qu'un chant patriotique «doit» être appris dans les années de 3e, 4e et 5e primaires. Ce chant patriotique est communément le «Cantique suisse», a précisé le gouvernement.

Enfants mis à contribution musicale

En outre, dans de nombreuses régions du canton, des manifestations inscrites au calendrier officiel intègrent à leur programme l'interprétation de l'hymne national. Il est fréquent que les classes soient invitées à contribuer au décor musical.

C'est le cas à Morat, où à l'occasion de la Solennité, qui célèbre chaque 22 juin le souvenir de la bataille de Morat, tous les enfants des écoles chantent le Cantique suisse, en alternant les couplets en français et en allemand

(ats)

Ton opinion