Vaud: Le Canton a-t-il voulu empêcher un référendum?
Actualisé

VaudLe Canton a-t-il voulu empêcher un référendum?

Un Yverdonnois, opposé à la création d'un parking, a suivi la marche à suivre pour lancer un référendum. Or, les règles ont été modifiées le jour de sa tentative.

par
xfz
Le parking de la place d'Armes à Yverdon, à quelques pas de la gare, pourrait devenir souterrain.

Le parking de la place d'Armes à Yverdon, à quelques pas de la gare, pourrait devenir souterrain.

Keystone

Sa demande sera-t-elle considérée recevable? Telle est la grande question que se pose Alain Doll. Ce citoyen d'Yverdon (VD), qui s'oppose à la construction d'un parking souterrain à la place d'Armes, a tenté lundi de lancer un référendum. Avant toute chose, il a interrogé le greffe communal sur la marche à suivre. On l'a alors redirigé vers le site du canton. Il a pu y lire que les démarches pouvaient se faire tant par courrier postal que par mail. Il a choisi la seconde option.

Mercredi, la Municipalité n'a toutefois pas voulu rendre de décision, car elle n'avait rien reçu dans sa boîte aux lettres. A priori, cet argument n'aurait pas dû tenir la route, puisque le mail devait être suffisant. Reste que, le jour même de l'envoi, le Canton a modifié les instructions qui figuraient sur sa page web, éliminant toute référence au courrier électronique, après discussion avec une commune, explique «La Région». De plus, les référendaires ne sont désormais plus dans les délais pour déposer une nouvelle demande. Mais, en cas de non entrée en matière de l'Exécutif, ils pourront néanmoins faire recours et le Conseil d'Etat tranchera.

Ton opinion