Actualisé 17.12.2008 à 21:26

Projet pilote «Routes nues»Le canton de Genève en route pour supprimer les feux rouges

Accusés de provoquer du bruit et de la pollution, les feux de signalisation sont dans le collimateur des élus.

von
Renaud Bournoud

Une large coalition de députés part en guerre contre les feux rouges. Lancée par l'élue verte Sylvia Leuenberger, une motion, signée par l'UDC, les radicaux et les socialistes, demande de réduire le nombre de signaux lumineux. Le texte propose la mise en place d'un projet pilote «routes nues». Il devrait être débattu au Grand Conseil ce jeudi soir ou vendredi.

«La présence de feux aux carrefours provoque plus de nuisances que d'avantages, explique Sylvia Leuenberger. Cela inciterait également les automobilistes à adopter un comportement plus courtois et prudent.» L'écologiste précise que ce sont surtout les routes secondaires qui sont visées.

Du côté des défenseurs de la voiture, on accueille la proposition avec bienveillance et scepticisme. «Il y a une culture du feu rouge ici, on en met partout», tempête Guy Zwahlen. Le président de la section genevoise du TCS rappelle que la gestion des transports publics bénéficie de feux préférentiels. «Il faudrait revoir tout le système.»

Les feux ne poussent pourtant pas au hasard, selon Yves Delacrétaz, à la direction générale de la mobilité. «Nous en installons aux endroits où c'est nécessaire, explique-t-il. Les feux permettent de garder un flux régulier sur les grands axes et empêchent l'engorgement des quartiers habités.»

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!