Objectifs: Le canton de Vaud doit mieux se faire entendre à Berne
Actualisé

ObjectifsLe canton de Vaud doit mieux se faire entendre à Berne

Améliorer la visibilité du canton de Vaud à Berne et faire passer en votation le nouveau Musée des Beaux-Arts: ce sont les objectifs principaux de Pascal Broulis.

Premier à occuper cette fonction pour l'ensemble de la législature, le ministre radical est en train de trouver ses marques, a-t-il expliqué devant la presse. Pas question d'une «présidence bricelets» qui se cantonne aux inaugurations. Le président représente le canton à l'extérieur et appuie ses collègues dans les gros dossiers.

Présence à Berne renforcée

Le gouvernement vaudois va ainsi renforcer ses liens avec ses 20 parlementaires fédéraux. Ces rencontres où le Conseil d'Etat donne aux élus son appréciation sur les objets abordés à chaque session ont déjà eu lieu lors de la précédente législature. Pascal Broulis veut augmenter leur intérêt en agendant deux de ces quatre séances à Berne et en y conviant un conseiller fédéral.

A l'instar d'autres cantons, Vaud va organiser en 2009 une Journée vaudoise au Parlement fédéral pour améliorer sa visibilité sous la Coupole. Ses finances assainies, le canton veut retrouver de son influence au niveau national. «Nous le faisons humblement, sans impérialisme», a déclaré Pascal Broulis, souligant toutefois «qu'un Romand sur deux se trouve dans le canton de Vaud».

Le président va également s'activer sur le front transfrontalier. Il présidera à la fois le Conseil du Léman et la Conférence TranJurassienne suisse (CTJ), et veut renforcer ses institutions.

«Projet magnifique»

Sur le plan vaudois, Pascal Broulis a mis l'accent sur trois projets qui doivent renforcer l'attractivité et la compétitivité du canton. Une réforme fiscale est engagée devant le Grand Conseil, qui se traduira par des allégement ciblés pour les entreprises et les familles de la classe moyenne. Le président souhaite encore asseoir la présence dans le canton des fédérations sportives.

Dernier sujet, et pas le moindre: le nouveau Musée des Beaux- Arts de Bellerive. M. Broulis et tous ses collègues soutiendront le projet et iront plaider sa cause dans tous les districts. «C'est un projet déterminant et indispensable pour le rayonnement du canton, dans un cadre magnifique», a souligné le magistrat. (ats)

Ton opinion