26.08.2020 à 09:06

LausanneLe canton ouvre un centre de test pour les enfants

Un centre de dépistage du coronavirus spécialement destiné aux enfants voit le jour sur le site de l’Hôpital de l’enfance à Lausanne. Il sera géré par le CHUV.

La majorité des enfants contaminés le sont par des adultes, plutôt que le contraire. 

La majorité des enfants contaminés le sont par des adultes, plutôt que le contraire.

Keystone

Le canton de Vaud ouvre un centre de test de dépistage du coronavirus spécialement destiné aux enfants. Géré par le CHUV sur le site de l’Hôpital de l’enfance à Lausanne, il accueille dès mercredi et six jours sur sept les enfants jusqu’à 18 ans et leurs parents pour toute question liée au Covid-19.

Cette nouvelle offre, rapide et gratuite, «soutient la stratégie cantonale de lutte contre l’épidémie qui comprend le dépistage systématique des personnes symptomatiques, la rupture des chaînes de contamination et le respect des gestes barrière», a expliqué mercredi le Département de la santé et de l’action sociale (DSAS).

Infirmière sur place

En plus de la réalisation du frottis, la présence sur le site d’une infirmière spécialisée permet de faire de la prévention et du conseil en lien avec le Covid-19 pour les enfants et leur famille, précisent les services de Rebecca Ruiz. Le centre de test pédiatrique permet aussi de procéder à une analyse familiale.

Il est essentiel que toute personne symptomatique dès 12 ans (toux, maux de gorge, souffle court, douleurs thoraciques et/ou fièvre sans aucune cause et/ou perte soudaine du goût ou de l’odorat) se fasse tester pour casser au plus tôt une éventuelle chaîne de contamination et ainsi protéger les proches à la maison et sur les lieux de travail et de loisirs, selon le DSAS.

«Ne pas attendre»

Le test à large échelle fait partie de la stratégie d’endiguement de l’épidémie au même titre que l’isolement des cas positifs et la mise en quarantaine de leurs contacts, rappelle le canton.

«Pour que cette stratégie fonctionne, il faut que chacune et chacun aille se faire tester dès l’apparition des symptômes compatibles avec le coronavirus. Il est important de ne pas attendre: nous constatons encore trop souvent que des personnes positives présentaient des symptômes plusieurs jours avant le test», relève Rebecca Ruiz.

«Toute personne symptomatique évite des quarantaines fastidieuses à ses proches, amis et collègues de travail en allant se faire tester, aussi souvent que nécessaire. Elle préserve les personnes les plus vulnérables parmi nous», souligne la ministre en charge de la santé.

Plus de 2000 tests depuis mars

Quant aux enfants de moins de 12 ans, ils tombent moins souvent malades et, le cas échéant, présentent peu ou pas de symptômes. Dans la majorité des cas, ils sont infectés par les adultes plutôt que le contraire. Pour ces raisons, les directives de l’OFSP proposent une dérogation au dépistage systématique pour cette catégorie-là.

Le Groupement des pédiatres vaudois soutient l’absence de dépistage chez les enfants de moins de 12 ans sauf dans de rares situations telles que des enquêtes d’entourage demandées par le médecin cantonal ou en cas d’hospitalisation, selon le DSAS.

Depuis le début de l’épidémie en mars 2020, plus de 2000 tests ont été effectués aux urgences pédiatriques à Hôpital de l’enfance de Lausanne. Grâce à l’ouverture du nouveau centre, il est désormais possible de séparer le flux des urgences pédiatriques de celui dédié aux tests des enfants, note encore le DSAS.

(ATS/NXP)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!