Publié

GenèveLe Canton planche sur de nouvelles aides aux restaurateurs

Après l’annonce mercredi du Conseil fédéral d’une possible fermeture des bars et restaurants suisses jusqu’à fin février, le Conseil d’Etat réfléchit à de nouveaux moyens d’aider financièrement les acteurs de la branche .

Les patrons de cafés, bars, restaurants peuvent demander des indemnités de réduction de l’horaire de travail (RHT) pour leur personnel mis au repos forcé.

Les patrons de cafés, bars, restaurants peuvent demander des indemnités de réduction de l’horaire de travail (RHT) pour leur personnel mis au repos forcé.

lhu

Pas d’ouverture des bars et restaurants suisses avant la fin du mois de février. C’est ce que souhaite le Conseil fédéral, qui a annoncé mercredi l’ouverture d’une consultation auprès des cantons, au vu de la situation sanitaire liée au Covid-19. A Genève, le Canton dénonce le manque d’informations autour de futures aides financières de la part de la Confédération pour accompagner cette mesure, a rapporté mercredi la «Tribune de Genève». Conscient que le soutien financier actuel est insuffisant, le Conseil d’Etat genevois planche sur de nouveaux moyens d’aider les acteurs de la restauration.

L’une des pistes étudiées serait que le gouvernement paye les charges fixes des bars et restaurants, comme c’est déjà le cas pour les établissements nocturnes. Toutefois, c’est «une mesure qui coûte cher», estime Nathalie Fontanet, conseillère d’État à la tête du Département du développement économique, citée dans le journal genevois. La restauration pourrait également être intégrée aux secteurs économiques considérés comme des cas de rigueur, ce qui permettrait au Canton de les faire bénéficier de l’aide financière de la Confédération.

(lhu)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!
106 commentaires
L'espace commentaires a été desactivé

Un inspecteur

08.01.2021 à 12:52

Si vous alliez une fois faire une visite dans les cuisines de ces restaurants, vous recommanderiez à cuisiner tous les jours

Solutions carré

08.01.2021 à 06:49

Suspension des loyers, la confédération dédommage les banques. 6000 par famille ou 3500 net par tête de pipe. Les propriétaires fonciers qui ne gagnent plus assez ont droit au double des aides des salariés susmentionnés. (ne vous inquiétez pas ils gagnent dejà assez avec les appartements....) Sinon ce sera expulsion du domicile famillal et aide sociale à l'infini... Taxe de 2% du CA les 20 prochaines années pour payer tout ça.

Les bobets aux restos

07.01.2021 à 18:40

Vos n'avez pas de maison pour manger chez vous? ou bien peut-être pas de familles.