Actualisé 15.04.2020 à 10:16

Coronavirus-Genève

Le Canton reprend la planification de la PC

Après plusieurs couacs dans la gestion des effectifs, l'organisation de la Protection civile Genève-Ville a été reprise en main par l'Etat.

de
leo
La Protection civile assure des missions de soutien dans la lutte contre le Codi-19.

La Protection civile assure des missions de soutien dans la lutte contre le Codi-19.

Keystone/Martial Trezzini

Ils avaient été convoqués, se sont présentés, mais sont finalement repartis sans avoir rien fait. La «Tribune de Genève» rapporte mercredi les témoignages d'astreints à la Protection civile (PC) en Ville. Mardi, plusieurs d'entre eux se sont déplacés à des points de rendez-vous pour ne trouver personne ou portes closes. On les a invités à rentrer chez eux et à ne pas tenir compte des convocations suivantes. L'un d'eux dit avoir été mobilisé la semaine passée, puis avoir été appelé dimanche soir pour se présenter mardi. Des convocations de dernière minute qui posent aussi des problèmes d'organisation aux employeurs.

Le quotidien rappelle que des couacs de planification et de gestion des effectifs avaient été pointés début avril par plusieurs personnes mobilisées. Des dysfonctionnements qui ont conduit le Département de la sécurité, de l'emploi et de la santé (DSES) à reprendre depuis le week-end dernier la planification de l'Organisation régionale de la protection civile (ORPC) Genève-Ville, la plus grande du canton. Le DSES pointe une défaillance informatique, à l'origine de convocations «adressées de manière incontrôlée». Le département rappelle aussi que les événements ne permettent pas une planification lointaine. Selon la «Tribune de Genève», le commandant de l'ORPC Genève-Ville aurait été mis à pied.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!