Actualisé 27.10.2009 à 13:11

Finances vaudoisesLe canton retrouve la zone rouge

Crise oblige, les finances vaudoises vont replonger dans le déficit.

Le déficit pourrait atteindre 215 millions en 2014, voire 365 millions si l'initiative pour un rabais d'impôt passe. Le Conseil d'Etat ne propose pas de coupes immédiates, mais veut simplifier son administration.

Le Conseil d'Etat a présenté mardi sa planification financière réactualisée pour les années 2011 à 2014. Ce document table sur un déficit de 72 millions en 2011. Le trou devrait ensuite se creuser à 213 millions en 2012 et 215 millions en 2013 et 2014 sous l'effet de la RPT, la péréquation intercantonale.

Cette planification financière n'est qu'un «outil de travail», a insisté devant la presse Pascal Broulis, le chef des finances vaudoises. De nombreuses inconnues planent encore. Pour cette raison, le canton maintient l'entier de son budget 2010 et ne propose pas de coupes. Mais il réévaluera la situation début 2010.

Seule disposition immédiate, le Conseil d'Etat a décidé de lancer une démarche de simplification administrative. L'opération sera menée par l'administration elle-même, sans consultants extérieurs, a expliqué le conseiller d'Etat Jean-Claude Mermoud. L'objectif est de diminuer de 70 millions le coût général de l'administration.

(ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!