Genève: Le Canton se met à la page de toutes les parentalités
Publié

GenèveLe Canton se met à la page de toutes les parentalités

L’Etat a élargi le congé paternité afin de tenir compte des nouveaux modèles familiaux.

par
Maria Pineiro
Photo prétexte
Photo prétexteGetty Images/iStockphoto

Le congé paternité de 10 jours pour les employés de l’Etat de Genève a vécu. Ce mercredi, le Conseil d’Etat a adopté le congé parental. Dans les faits, la durée accordée n’est pas modifiée. La nouveauté concerne les personnes et les événements qui pourront bénéficier de ces journées. Ainsi, désormais, l’article 33 du règlement sur l’administration est étendu «au conjoint, au partenaire enregistré-e ou à la personne qui mène une vie de couple avec la mère ou le parent de l’enfant né».

Le gouvernement a également ajouté un article «Congé de naissance», destiné aux parents accueillant un enfant né via une gestation par autrui (GPA). Le père biologique pourra bénéficier de vingt semaines pour s’occuper du nouveau-né. Ces modifications visent à s’adapter à l’évolution de la société et des modèles de parentalité. Pour Nathalie Fontanet, conseillère d’Etat chargée du personnel, il s’agit de «mieux concilier la vie familiale et la vie professionnelle, mais également de prévenir les discriminations basées sur l’orientation sexuelle ou le genre».

Par ailleurs, l’Etat employeur n’a pas oublié les parents adoptifs. Dans ce cas, si les deux parents sont membres du personnel auprès du même employeur (administration, pouvoir judiciaire, établissements médicaux ou Hospice général), ils peuvent choisir entre prendre un bloc de vingt semaines de congé pour l’un ou partager cette même durée entre seize semaines pour l’un et une répartition des quatre autres semaines entre les deux, à leur convenance. Commentant ces décisions, Nathalie Fontanet a dit espérer que les acteurs de l’économie privée «se rendront compte de l’importance d’évoluer dans ce domaine, notamment dans l’intérêt des enfants».

En 2019, le Conseil d’Etat avait octroyé pour la première fois un congé parental à un fonctionnaire en partenariat avec son compagnon pour l’arrivée de ses filles biologiques. Depuis, plusieurs cas similaires ont été traités par l’administration, d’où la volonté de créer une base réglementaire.

Ton opinion