Actualisé 24.02.2020 à 17:21

VaudLe Canton vend des armes, mais pas à tout le monde

Après une saisie de l'Office des poursuites, plusieurs pistolets seront vendus aux enchères par l'Etat de Vaud vendredi.

von
rmf
Deux armes de poing seront vendues par l'Etat vendredi au Tribunal cantonal de Renens.

Deux armes de poing seront vendues par l'Etat vendredi au Tribunal cantonal de Renens.

Ken Lunde, http://lundestudio.com

Un Glock 20 avec ses chargeurs, et un Glock 29: voilà les biens pour le moins inhabituels qui seront bientôt vendus aux enchères par le canton de Vaud, rapporte «24 heures». Le quotidien précise qu'une vente d'arme étatique n'est pas complètement inédite, mais il s'agit généralement plutôt d'antiquités. A la différence d'autres objets saisis par l'Office des poursuites, ces pièces ne pourront être cédées qu'aux détenteurs d'un permis en règle, après vérification qu'elles n'aient pas servi à commettre un crime.

Mais il y a une autre condition pour pouvoir remporter l'enchère: ne pas être un ressortissant serbe, bosnien, kosovar, albanais, macédonien ou encore turc, sri-lankais ou algérien. En effet, la loi fédérale exclut le port et la possession d'armes pour tout ressortissant d'un pays en proie à des conflits ethniques ou politiques qui a reçu des armes de façon illégales depuis la Suisse, et qui figure donc sur la liste rouge du Conseil fédéralselon «Le Temps».

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!