Fribourg: L’aide sociale bientôt gérée par les districts
Publié

FribourgL’aide sociale bientôt gérée par les districts

La Direction de la santé et des affaires sociales DSAS met en consultation un avant-projet de loi sur l’aide sociale.

par
Xavier Fernandez
L’aide sociale fait office d’ultime filet pour les personnes dans le besoin. (Photo d’illustration)

L’aide sociale fait office d’ultime filet pour les personnes dans le besoin. (Photo d’illustration)

Getty Images

Gérée à l’échelle communale, voire de l’association de communes, l’aide sociale est souvent un véritable casse-tête pour les personnes en charge des dossiers. Afin d’adapter cet «ultime filet» à la vie moderne, la DSAS met en consultation en avant-projet de loi sur l’aide sociale, qui est appelée à remplacer celle de 1991 actuellement en vigueur et conçue à un moment où les situations d’indigence étaient moins nombreuses et moins complexes.

Principales nouveautés: le nombre de services sociaux régionaux passera de 24 à 7, autrement dit un par district; les procédures seront simplifiées et clarifiées, en précisant les règles essentielles depuis la requête d’aide jusqu’à la clôture du dossier; les modalités de calcul de la couverture des besoins de base seront mieux définies; et l’adaptation des systèmes informatiques, avec un système commun de gestion des données. Pour les bénéficiaires, l’avant-projet propose aussi un grand changement: davantage d’investissements dans la formation afin d’améliorer les possibilités d’insertion socio-professionnelle.

Sur le plan financier, en revanche, il n’y a que peu de différence. La répartition des coûts entre le canton et les communes demeurera peu ou prou la même. À noter toutefois, la création à l’État de deux postes pour la coordination du dispositif d’aide sociale. Au mieux, cette nouvelle loi pourrait entrer en vigueur au 1er janvier 2022, mais, au vu des nombreuses adaptations nécessaires, c’est peu probable.

Ton opinion