Bâle-Ville: Le Canton veut une ligne RER sous la ville
Actualisé

Bâle-VilleLe Canton veut une ligne RER sous la ville

Bâle-Ville veut une ligne de S-Bahn sous la cité rhénane. Son Parlement a approuvé mercredi un avant-projet à 29,3 millions de francs en ce sens.

Le demi-canton entend le préfinancer à hauteur de 19,5 millions, alors que son voisin Bâle-Campagne, dont le Parlement se prononce jeudi, y contribuerait à un tiers (9,8 millions).

Les députés du Grand Conseil de Bâle-Ville ont adopté la proposition du gouvernement par 71 voix contre 15, PS, PLR et PDC en tête. Les partisans ont souligné la nécessité de libérer les infrastructures existantes en faveur du réseau des grandes lignes et du réseau international, appelés a être densifiés.

Sans préfinancement, la procédure menée auprès de la Confédération pour obtenir le financement du projet durerait trop longtemps, a en outre ajouté le ministre des Constructions, Hans-Peter Wessels (PS). L'exemple du RER zurichois a montré l'importance du préfinancement par le canton et les effets positifs d'un bon réseau régional.

Projet à 1,5 milliard

L'avant-projet de la nouvelle ligne de RER bâloise comprend la planification des voies d'accès au tunnel près des gares existantes, ainsi que celle de l'aménagement des stations d'ici à 2019.

Les coûts de la construction de la ligne RER souterraine sont évalués à 1,5 milliard de francs. Le projet serait financé par le fonds d'infrastructure ferroviaire FAIF, approuvé par le peuple suisse en février dernier.

Le Conseil fédéral décidera en principe en 2016 si le projet bâlois doit faire partie du programme de développement stratégique (PRODES). Les Chambres fédérales se prononceront, elles, en 2018. (ats)

Ton opinion