Vaud/Valais : Le canular alcoolisé lui coûte cher
Actualisé

Vaud/Valais Le canular alcoolisé lui coûte cher

Un rentier AI avait annoncé qu'une bombe se trouvait dans les WC du MAD, à Lausanne.Il vient d'être condamné.

par
chu
Le quinquagénaire était ivre au moment des coups de fil. Les clubbeurs nont jamais été en danger.

Le quinquagénaire était ivre au moment des coups de fil. Les clubbeurs nont jamais été en danger.

Keystone/Fabrice Coffrini

L'utilisation d'un numéro masqué n'aura pas servi à grand-chose. La police vaudoise a très vite remonté la piste de deux appels anonymes lancés au MAD dans la nuit du 28 décembre. Elle est tombée sur un Fribourgeois de 56 ans, rentier AI en Valais.

«Une bombe se trouve dans les WC du MAD. Je vais la faire péter», tels sont les messages téléphoniques transmis par l'homme à 3 h 28 et à 3 h 32. Les agents avaient déboulé dans la boîte et vérifié les toilettes. Il n'y avait pas d'engin explosif. Parallèlement, les gendarmes valaisans avaient cueilli l'auteur des appels chez lui. Il est vite apparu que le bonhomme était bien bourré: il avait une alcoolémie de 2,1 ‰.

«J'ai agi de ma propre initiative comme sous la poussée d'une force irrésistible», a avoué le quinquagénaire. Il a dit avoir téléphoné sans vraiment savoir pourquoi. Cette mauvaise plaisanterie a un coût: il a écopé de 15 jours-amende avec sursis pour fausse alerte, d'une amende de 300 francs et de près de 1000 francs de frais.

Ton opinion