Proche-Orient: Le cargo parti de Grèce maintient le cap sur Gaza
Actualisé

Proche-OrientLe cargo parti de Grèce maintient le cap sur Gaza

Un député arabe israélien affirme que le cargo libyen chargé d'aide se dirige toujours vers Gaza. Une information contredite par la Grèce.

Le cargo affrété par une organisation libyenne pour convoyer de l'aide à Gaza en brisant le blocus israélien maintient le cap sur l'enclave palestinienne, a affirmé samedi soir un député arabe israélien. Cette déclaration contredit celle faite par la Grèce. Athènes a affirmé avoir reçu de la Libye des assurances selon lesquelles le navire, qui bat pavillon moldave, ferait finalement route vers le port d'Al-Arich, en Egypte.

«Le cargo se dirige vers Gaza comme initialement prévu», a déclaré le député Ahmed Tibi, qui a dit être en contact avec la fondation dirigée par Seif Al-Islam Kadhafi, fils du numéro un libyen Mouammar Kadhafi, à l'initiative de ce voyage.

«La fondation m'a confirmé que le bateau va tenter de gagner le port de Gaza pour décharger sa cargaison», a précisé ce député de la Liste arabe unifiée (4 députés sur 120), soulignant «l'importance politique et humanitaire qu'il y a à briser le blocus».

Dans l'après-midi, le porte-parole du ministère grec des Affaires Etrangères, Grigoris Delavekouras, a indiqué avoir «reçu des assurances de la part de l'ambassadeur libyen que le bateau rallierait finalement le port d'Al-Arich».

«Les documents de bord (...) indiquent comme destination le port égyptien d'Al-Arich», a déclaré pour sa part l'agent maritime du cargo. Il a indiqué plus tard que le navire avait quitté en début de soirée le port de Lavrio, à 60 km au sud-est d'Athènes.

Israël a multiplié les initiatives diplomatiques, notamment auprès de la Grèce et de l'Egypte, pour faire échouer le projet de l'organisation libyenne.

Une flottille internationale pro-palestinienne transportant du matériel humanitaire à destination de Gaza avait été arraisonnée le 31 mai par la marine israélienne. Au cours d'affrontements survenus sur le navire amiral de la flottille, le bateau turc Mavi Marmara, neuf militants turcs avaient été tués. (ats)

Ton opinion