Actualisé 29.08.2011 à 10:07

Notting Hill - LondresLe carnaval sous haute surveillance lundi

La police londonienne est sur le qui-vive lundi, pour journée phare du carnaval de Notting Hill, souvent théâtre de débordements. Il s'agit du premier test depuis les émeutes urbaines de début août.

Les policiers ont été déployés en nombre pour éviter de nouvelles émeutes après celles du mois d'août.

Les policiers ont été déployés en nombre pour éviter de nouvelles émeutes après celles du mois d'août.

La police a prévu de renforcer encore sa présence lundi, journée phare du carnaval de Notting Hill, le plus grand festival de rues d'Europe, placé cette année sous haute surveillance trois semaines après les émeutes qui ont enflammé l'Angleterre début août.

6'500 policiers, soit 1'000 de plus que dimanche, devaient être déployés dans le quartier chic de Notting Hill, dans l'ouest de la capitale britannique, où les chars et groupes de musique doivent défiler à partir de la mi-journée dans des rues noire de monde. Lundi est un jour férié au Royaume Uni et un million de personnes sont attendues sur les deux jours du carnaval.

Après dimanche, traditionnellement «jour des enfants», lundi marque le temps fort de ce carnaval qui célèbre la culture caribéenne.

53 personnes ont été arrêtées dimanche pour divers délits (possession de drogues, vols, agressions, etc).

Présence visible

«Nous avons maintenu une présence très visible, et avons fait en sorte que les policiers interviennent au bon moment», a souligné dimanche Steve Rodhouse, haut responsable de Scotland Yard en charge de la sécurité du carnaval, dans un communiqué.

Quatre mille autres policiers sont postés dans le reste de la ville «en plus des milliers normalement en service», selon Scotland Yard.

La police, qui disposait «d'informations selon lesquelles des gangs souhaiteraient venir et créer des troubles», avait procédé à 40 arrestations préventives.

Premier test après les émeutes

Le carnaval, qui est régulièrement le théâtre de débordements, est le premier test pour la police depuis les émeutes urbaines de début août. Pendant ces violences, les pires en trente ans, les forces de sécurité avaient été vivement critiquées pour leur manque de réactivité.

La réputation de Londres, qui accueillera les jeux Olympiques d'été de 2012, est aussi en jeu.

Le soleil, timide dimanche, semblait bien installé lundi matin, ce qui pourrait attirer encore davantage de spectateurs.

Comme tous les ans, de nombreux résidents et commerçants du quartier ont protégé, avec des contreplaqués, leurs façades sur le trajet des chars.

Le défilé se terminera lundi, comme dimanche, à 19H00 (18H00 GMT) au lieu de 20H30 et les pubs devront fermer à 21H00 maximum, au lieu de 23H00.

L'histoire du carnaval, créé en 1964 par des immigrés venus des colonies britanniques des Caraïbes, est jalonnée de débordements et de violences. La police procède chaque année à plusieurs dizaines d'arrestations, pour rixes et autres incidents souvent liés à l'alcool. (afp)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!