Jura – Le centre de vaccination de Delémont fermé une semaine plus tôt
Publié

JuraLe centre de vaccination de Delémont fermé une semaine plus tôt

La demande de la population pour obtenir une dose de rappel a considérablement diminué et les autorités ont donc décidé de raccourcir l’engagement de l’armée.

L’armée a permis de vacciner 8300 personnes supplémentaires en quelques semaines.

L’armée a permis de vacciner 8300 personnes supplémentaires en quelques semaines.

DDPS

La demande pour la vaccination de rappel diminue de manière rapide et importante au niveau cantonal, affirme le canton du Jura, dans un communiqué. Après plusieurs semaines durant lesquelles les centres de vaccination ont affiché complet, seules 500 personnes se sont inscrites pour la semaine prochaine, alors que près de 2700 places sont disponibles.

Les autorités cantonales ont donc décidé de libérer l’armée de son engagement une semaine plus tôt que prévu. En effet, les soldats engagés dans le Jura viennent en appui de manière subsidiaire. Pour rappel, les militaires déployés dans le Jura ont été les premiers à appuyer un canton pour l’administration des vaccins, dès le 13 décembre 2021.

Aujourd’hui, même en cas de nouvelle augmentation sensible de l’intérêt pour la dose vaccinale de rappel, les structures qui fonctionnent avec du personnel cantonal sont en mesure de satisfaire la demande. Le centre de vaccination sis à la Halle des expositions, à Delémont, sera donc fermé dès demain samedi, en fin de journée. L’armée aura permis de vacciner près de 8300 personnes supplémentaires en quelques semaines.

Aujourd’hui, 29% de la population cantonale a obtenu une dose de rappel ce qui place le canton du Jura dans la moyenne nationale. Cela représente 55% des personnes éligibles, soit vaccinées depuis plus de quatre mois. L’objectif partagé entre l’armée et les autorités cantonales est donc largement atteint, ainsi que celui de vacciner rapidement les personnes les plus fragiles qui ont toutes pu accéder à la dose de rappel en 2021 ou en début 2022, se félicite le Canton.

Courtételle, Porrentruy et Saignelégier

Les autorités rappellent toutefois que les centres de Courtételle, Porrentruy et Saignelégier restent opérationnels pour obtenir une dose de rappel, mais également pour une première dose de vaccin.

«Si le variant Omicron semble être moins virulent que les variants précédents, il est extrêmement contagieux et peut malgré tout conduire à développer des formes sévères de la maladie. La dose de rappel protège efficacement contre les complications dues à la Covid-19, peu importe le variant. Elle permet également d’éviter les quarantaines en cas de contact proche, avec une personne malade. Elle est donc recommandée par l’Office fédéral de la santé publique ainsi que les autorités cantonales. En cette période de très forte circulation du virus, le respect des gestes barrières demeure primordial», rappellent enfin les autorités cantonales.

(comm/ pmi)

Ton opinion