Votations du 13 - Le Centre dit oui à la loi Covid, mais non à l’initiative sur les pesticides

Publié

Votations du 13Le Centre dit oui à la loi Covid, mais non à l’initiative sur les pesticides

Lors de son assemblée en visioconférence, le Centre Suisse, emmené par Gerhard Pfister, s’est positionné sur les cinq objets soumis à votation le 13 juin prochain.

par
Comm
Pour le parti du Centre Suisse, l’initiative sur les pesticides et l’initiative sur l’eau potable vont trop loin et sont inefficaces.

Pour le parti du Centre Suisse, l’initiative sur les pesticides et l’initiative sur l’eau potable vont trop loin et sont inefficaces.

Samedi lors de l’assemblée numérique des délégués du Centre Suisse, le président du parti Gerhard Pfister a souligné dans son discours l’importance et la responsabilité du Centre pour la cohésion de la Suisse et a mentionné les évolutions politiques actuelles, notamment la loi sur le Covid-19 et la politique européenne. Parallèlement, les prises de position sur les cinq objets soumis à la votation du 13 juin 2021 ont été au cœur de l’assemblée.

«Le centre est notre position. Nous ne sommes pas un parti politique extrême, nous nous engageons pour la liberté et la solidarité et assumons la responsabilité des institutions démocratiques et de la cohésion de la Suisse», a déclaré le président du parti Gerhard Pfister dans son discours, soulignant l’importance et la responsabilité du Centre pour la cohésion de la Suisse, écrit le parti dans un communiqué.

«La responsabilité du monde politique est de venir en aide aux personnes en détresse. Le monde politique a pris ses responsabilités avec la loi Covid-19. Et le Centre s’engage avec conviction en faveur de la loi Covid-19», poursuit Gerhard Pfister. Les délégués ont donc clairement soutenu le «oui» à la loi Covid-19.

Initiatives «inefficaces»

Par contre, ces derniers rejettent en majorité les deux initiatives agricoles (sur les pesticides et sur l’eau potable). Pour le Centre, les deux textes vont trop loin et ne sont donc pas efficaces. En revanche, la loi sur le CO2, contre laquelle le référendum a été lancé, est clairement soutenue par le Centre. La loi est un bon exemple de la politique du Centre, note le parti. C’est, selon lui, une solution à la fois efficace et équilibrée qui fait avancer la décarbonisation de notre économie et de notre société.

Les délégués du Centre se positionnent donc clairement en faveur de la loi sur le CO2. Les délégués du Centre approuvent également à une large majorité la loi fédérale relative aux mesures policières de lutte contre le terrorisme, contre laquelle un référendum a également été lancé. La loi contribue à combattre le terrorisme de manière décisive et précoce.

Ton opinion