Suisse: Le CEO de Lindt & Sprüngli a gagné 7,25 millions
Actualisé

SuisseLe CEO de Lindt & Sprüngli a gagné 7,25 millions

Ernst Tanner, CEO de Lindt & Sprüngli, a reçu en 2014 une rémunération totale de 7,25 millions de francs. L'année précédente, elle s'était monté à 6,7 millions de francs.

La rémunération de M. Tanner en 2014 se compose d'un salaire fixe et de bonus.

La rémunération de M. Tanner en 2014 se compose d'un salaire fixe et de bonus.

La rémunération de M. Tanner en 2014 se compose d'un salaire fixe de 1,26 millions de francs, d'un bonus variable de 1,6 millions de francs en espèces ainsi que des composants d'un montant de 0,10 millions de francs. S'ajoutent des options et actions d'une valeur respective de 1,57 millions et 2,45 millions de francs.

En plus de son dédommagement comme directeur du groupe, M. Tanner a également obtenu 0,27 millions de francs pour sa fonction de président du conseil d'administration, comme l'année précédente. Les autres membres de la direction ainsi que de la direction élargie, en tout sept personnes, ont obtenu en 2014 ensemble 13,7 millions de francs, après 11,5 millions un an auparavant. La rémunération totale de la direction (incluant le CEO) a augmenté à 20,7 millions, après 18,2 millions de francs. L'indemnisation totale des membres de la direction du conseil d'administration est restée constante à 1,1 millions de francs.

Bénéfice net en hausse de 13%

Lindt & Sprüngli a une nouvelle fois connu la croissance en 2014. Malgré un climat de consommation morose et la hausse du prix des matières premières, le chocolatier zurichois a vu son bénéfice net progresser de 13% par rapport à l'année précédente, à 342,6 millions de francs.

Son résultat opérationnel (EBIT) s'est amélioré de 17,4%, à 474,3 millions de francs, a indiqué mardi le groupe basé à Kilchberg. L'importante acquisition du confiseur américain Stover/Whtiman's, marque de référence aux Etats-Unis, a été l'un des temps forts de l'exercice.

Grâce à cette opération, le chiffre d'affaires a atteint un nouveau record. Comme annoncé en janvier, les ventes se sont montées à 3,39 milliards de francs, en hausse de 17,4% sur un an. Lindt & Sprüngli confirme ses objectifs. Le groupe s'attend à une croissance organique entre 6% et 8% à moyen et long terme bien que l'abolition du taux plancher reste un défi majeur, écrit-il. L'intégration de Russel Stover reste la priorité de l'exercice actuel. A son terme, elle devrait permettre au chocolatier d'atteindre une hausse de sa marge EBIT entre 20 et 40 points de base.

Bénéfice net en hausse de 13%

Lindt & Sprüngli a une nouvelle fois connu la croissance en 2014. Malgré un climat de consommation morose et la hausse du prix des matières premières, le chocolatier zurichois a vu son bénéfice net progresser de 13% par rapport à l'année précédente, à 342,6 millions de francs.

Son résultat opérationnel (EBIT) s'est amélioré de 17,4%, à 474,3 millions de francs, a indiqué mardi le groupe basé à Kilchberg. L'importante acquisition du confiseur américain Stover/Whtiman's, marque de référence aux Etats-Unis, a été l'un des temps forts de l'exercice.

Grâce à cette opération, le chiffre d'affaires a atteint un nouveau record. Comme annoncé en janvier, les ventes se sont montées à 3,39 milliards de francs, en hausse de 17,4% sur un an.

Ton opinion