Genève: Le CERN a accueilli environ 70'000 visiteurs
Actualisé

GenèveLe CERN a accueilli environ 70'000 visiteurs

Les premières Journées portes ouvertes organisées au CERN depuis l'entrée en fonction du Grand collisionneur de hadrons en 2008 ont rencontré un vif succès samedi et dimanche.

La visite a passionné petits et grands.

La visite a passionné petits et grands.

«Nous avons comptabilisé 30'000 personnes samedi et il y avait davantage de monde dimanche», a déclaré dimanche en fin d'après-midi un porte-parole du CERN à Genève, Arnaud Marsollier. Il évalue à environ 70'000 le nombre de visiteurs au total sur les deux journées.

Sur ce nombre, plus de 20'000 ont pu descendre dans le souterrain du tunnel de 27 kilomètres du Grand collisionneur de hadrons(LHC) et visiter les quatre expériences phare du CERN. L'accès était limité pour des raisons de sécurité mais des billets supplémentaires ont pu être distribués, a précisé M. Marsollier.

A l'arrêt depuis février

L'accélérateur le plus puissant du monde est à l'arrêt depuis février dernier pour le préparer à une exploitation à plus haute énergie dès 2015. Pendant 18 mois de travaux, 1695 interconnexions entre les aimants du LHC seront ouvertes et leur isolation renforcée.

Le 4 juillet 2012, les chercheurs avaient annoncé avoir vérifié, grâce au LHC, l'existence d'un boson de Higgs. Les deux expériences les plus grandes, ATLAS et CMS, exploitent des détecteurs polyvalents pour explorer des domaines aussi vastes que possible. ALICE et LHCb utilisent des détecteurs spécialisés pour se concentrer sur des phénomènes particuliers. Ces quatre détecteurs sont logés dans d«énormes cavernes souterraines disposées le long de l«anneau du LHC.

Outre la visite souterraine, les curieux pouvaient choisir entre 43 activités organisées sur l'ensemble des sites, visites des laboratoires, ateliers, accélérateurs et détecteurs, conférences et présentations de recherches.

Les précédentes journées portes ouvertes avaient eu lieu quelques semaines avant la mise en service du LHC en septembre 2008. Sur la frontière franco-suisse, le CERN (Organisation européenne pour la recherche nucléaire) emploie 2400 personnes auxquelles s'ajoutent près d'un millier de boursiers, attachés et étudiants pour un budget en 2012 de 1,165 milliard de francs. Quelque dix mille physiciens dans le monde sont associés aux expériences du CERN. (ats)

Ton opinion