Le cerveau des attentats du mois d'août en Irak a été tué
Actualisé

Le cerveau des attentats du mois d'août en Irak a été tué

Bagdad - L'armée américaine en Irak a annoncé dimanche avoir tué un activiste lié à Al-Qaïda.

Elle le présente comme le cerveau des attentats au camion suicide perpétrés contre la communauté religieuse des Yézidis en Irak qui ont fait plus de 400 morts le 14 août.

«Le 3 septembre, une frappe aérienne de la coalition a tué le terroriste responsable de la planification et de l'organisation de l'horrible attentat contre les Yézidis dans le nord de l'Irak le 14 août», a déclaré le contre-amiral Mark Fox, porte-parole de l'armée, lors d'une conférence de presse.

Selon l'armée américaine, l'organisateur de ces attaques se nommait Abou Mohamed al Aafri. Il a été tué au sud-ouest de Mossoul, la grande ville du nord irakien.

Les attentats commis dans les villages de Kathaniya et Al- Djazira avaient fait plus de 400 morts, peut-être 500 selon la société irakienne du Croissant-Rouge. Sous la puissance des déflagrations, des maisons s'étaient effondrées sur des familles entières. Il s'agit des attentats les plus meurtriers commis en Irak depuis l'invasion américaine de mars 2003.

SDA/ATS

Ton opinion