Actualisé 06.08.2014 à 09:06

Proche-OrientLe «cerveau» du meurtre des trois ados arrêté

Un Palestinien présenté comme le «cerveau» de l'enlèvement et du meurtre de trois Israéliens en juin, élément déclencheur de la flambée de violence dans la région, a été arrêté en Cisjordanie occupée.

«Il y a un mois, les forces de sécurité israéliennes ont arrêté dans le camp de réfugiés de Chouafat (au nord de Jérusalem, en Cisjordanie NDLR) Hossam Kawasmeh, soupçonné d'avoir dirigé le commando qui a enlevé et assassiné les trois adolescents», a indiqué la police dans un communiqué. Les trois jeunes étudiants d'écoles religieuses avaient été retrouvés morts le 30 juin, près de la route où ils avaient été vus pour la dernière fois, deux semaines avant, faisant de l'auto-stop dans le sud de la Cisjordanie.

Selon les médias israéliens, Hossam Kawasme aurait reconnu pendant sa détention avoir reçu un soutien financier du Hamas à Gaza pour recruter et armer le commando qui a enlevé et tué les trois jeunes. Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a accusé le Hamas d'être responsable de l'enlèvement, ce que le mouvement islamiste, tout en saluant l'opération «contre l'occupation israélienne», avait démenti.

Un mois avant le début de l'opération israélienne à Gaza, l'armée avait mené un vaste coup de filet en Cisjordanie occupée pour retrouver les trois étudiants et démanteler les infrastructures politiques et caritatives du mouvement islamiste Hamas. Près de 600 Palestiniens avaient été arrêtés, dont les deux tiers étaient des membres du Hamas, selon des sources palestiniennes.

Mais Israël recherche toujours deux Palestiniens, Marouane Kawasmeh et Amer Abou Eisheh, présentés depuis fin juin par les services de sécurité intérieure comme les deux principaux suspects dans cette affaire, a précisé mardi la police israélienne.

Kerry presse Israël et les Palestiniens de reparler de paix

Le secrétaire d'Etat américain John Kerry a appelé mardi Israël et les Palestiniens à profiter du cessez-le-feu à Gaza et des discussions en Egypte pour se rasseoir à la table des négociations de paix. Ces pourparlers se concentrent sur l'élaboration d'une solution à deux Etats.

«Le cessez-le-feu est maintenant en vigueur, espérons-le, d'une manière qui permette aux parties de venir à la table pour non seulement discuter d'un cessez-le-feu durable, mais aussi de questions cruciales à plus long terme sur la manière dont nous allons faire la paix», a dit M. Kerry à la BBC World News.

«Comment allons-nous éliminer ces roquettes, démilitariser (la bande de Gaza) et avancer vers un avenir meilleur?», a plaidé le chef de la diplomatie américaine. Ce dernier est l'artisan de la relance entre juillet 2013 et avril dernier d'un processus de dialogue direct entre Israël et les Palestiniens du président Mahmoud Abbas. Ces efforts de paix avaient finalement capoté.

Mais après le conflit à Gaza, M. Kerry a estimé qu'il y avait «peut-être dans la tête des gens la nécessité de revenir à des négociations plus larges et de tenter de régler les questions des deux Etats» israélien et palestinien.

(afp)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!