Le «cessez-le-feu» relativement bien respecté
Actualisé

Le «cessez-le-feu» relativement bien respecté

L'interdiction des feux d'artifice a été dans l'ensemble bien suivie dans les cantons et communes où elle avait été décrétée.

Cela n'a pas empêché nombre d'artificiers amateurs de braver la loi. Les appels à la police ont été apparemment plus nombreux en Suisse alémanique, mais cela peut également signifier que les latins ont été plus tolérants le soir de la Fête nationale. Des jeunes ont été blessés par des engins pyrotechniques.

Ainsi dans le canton de Zurich, quelque 200 appels sont parvenus à la police pour signaler des infractions, en majorité mineures. Dans les villages de Wallisellen et Wildberg, des inconnus ont mis le feu aux foyers préparés pour le 1er Août: les pompiers ont dû intervenir pour les éteindre. Certains Zurichois ont préféré aller dans les cantons voisins libéraux pour lancer leurs engins pyrotechniques, par exemple à Schwyz, comme a pu l'observer sa police cantonale.

En ville de Fribourg, quelques amateurs isolés ont lancé pétards et fusées sur les bords de la Sarine, ainsi qu'aux alentours de la cathédrale. Quelques quidams accourus sur certains belvédères pour assister au feu d'artifice de la commune ont été déçus: les autorités communales l'avaient supprimé. En Valais, l'interdiction a été bien suivie, selon Jean-Marie Bornet, porte-parole de la police cantonale. Des exceptions avaient été prévues.

Comme dans la plupart des communes où les engins pyrotechniques privés étaient interdits, la ville de Neuchâtel a vu quelques fusées isolées illuminer le ciel. La plupart se sont contentés du spectacle du feu d'artifice tiré par la ville sur le lac.

En Suisse alémanique, les appels ont été nombreux non seulement pour dénoncer les infractions, mais également pour demander à la police si les interdictions étaient encore valables. La police cantonale saint-galloise a ainsi reçu quelque 300 appels à partir de mardi après-midi pour des demandes de renseignement.

Jeunes blessés

Deux jeunes ont été blessés en allumant un feu d'artifice mardi tard dans la soirée à Därligen dans l'Oberland bernois. La Rega a dû intervenir pour hélitreuiller les victimes et les amener à l'hôpital. A Zuchwil (SO), deux adolescents avaient déjà été grièvement brûlés le matin. En Argovie, deux personnes ont été sérieusement blessées, dont un homme de 23 ans atteint par un liquide inflammable destiné à un grill. Dans nombre de cantons, les plaintes ont afflué pour des boîtes aux lettres et des automates détruits par des engins pyrotechniques. (ap)

Ton opinion