Genève: Le CEVA presque terminé, les gares avec des WC
Actualisé

GenèveLe CEVA presque terminé, les gares avec des WC

Le chantier du RER transfrontalier, en service dès décembre, est quasi fini. Le public pourra visiter samedi et dimanche quatre nouvelles gares.

par
Léonard Boissonnas

Vidéo: Jessica Dayan/MediaProfil

Titanesque, exceptionnel, pharaonique, historique: les qualificatifs n'ont pas manqué jeudi aux CFF et à l'Etat de Genève pour évoquer le chantier du CEVA, qui s'apprête à entrer dans sa phase finale. Après près de huit ans de travaux, des oppositions et des retards, le réseau ferroviaire transfrontalier peut voir le bout du tunnel. La projection de la facture finale s'élève à 1,61 milliard.

«Nous sommes à 98% des travaux», a indiqué Antoine Da Trindade, responsable du projet, lors d'une visite de la gare de Genève-Champel. Il reste de menus travaux à finir, dont la partie émergée de la gare des Eaux-Vives et les issues de secours.

Rails, aiguillages et signalisation testés

Jusqu'à fin août, des tests vont être menés sur les infrastructures ferroviaires et ensuite, jusqu'à l'inauguration le 15 décembre, ce seront aux convois et aux chauffeurs d'étrenner les 16 kilomètres de tracé (14 km sur territoire suisse et 2 km en France).

Un premier essai avec un véhicule de chantier a été mené il y a deux semaines à une vitesse de 90 km/h entre la gare de Lancy-Pont-Rouge et celle d'Annemasse (F). «Ceci nous a permis d'éprouver les rails, mais aussi les aiguillages et l'ensemble de la signalisation, poursuit Antoine Da Trindade. On a pu vérifier à cette occasion que les équipements sont conformes.» Le responsable du projet l'a assuré: «Nous serons au rendez-vous le 15 décembre.»

1 / 21
Une visite a été organisée jeudi dans la gare de Genève-Champel  du réseau CEVA. Ce dernier est terminé à 98%.

Une visite a été organisée jeudi dans la gare de Genève-Champel du réseau CEVA. Ce dernier est terminé à 98%.

leo/20 minutes
Les panneaux d'information sont déjà prêts pour la date fatidique de l'inauguration officielle, le 15 décembre 2019.

Les panneaux d'information sont déjà prêts pour la date fatidique de l'inauguration officielle, le 15 décembre 2019.

leo/20 minutes
Outre les lumières électriques, les quais sont aussi illuminés par la lumière du jour, qui passe à travers des briques de verre imaginées par l'architecte français Jean Nouvel.

Outre les lumières électriques, les quais sont aussi illuminés par la lumière du jour, qui passe à travers des briques de verre imaginées par l'architecte français Jean Nouvel.

leo/20 minutes

Effet lumineux des briques de verre

Effectivement, dans la halte de Champel, ascenseurs, signaux lumineux, escalators ou encore panneaux d'horaire fonctionnent déjà. Cette gare, qui est reliée aux Hôpitaux universitaires genevois (HUG) par un tunnel muni d'un tapis roulant, est la plus profonde du réseau, puisqu'elle descend à 25 mètres. On pourra y accéder par quatre entrées situées sur chacun des côtés du bâtiment. Deux accès au niveau du sol permettront aux personnes à mobilité réduite d'enter sans encombre.

A l'intérieur, les fameuses briques de verre imaginées par l'architecte français Jean Nouvel déploient parfaitement leurs effets, puisqu'elles permettent d'amener la lumière au plus près des quais. De là, on pourra aller à la Comédie des Eaux-Vives ou encore rentrer du Paléo, résume Antoine Da Trindade.

Il y aura des WC

Enfin, dernier détail qui n'en est pas un: il y aura bien des toilettes dans toutes les gares CEVA, a annoncé le conseiller d'Etat chargé des infrastructures, Serge Dal Busco. Pour rappel, la «Tribune de Genève» avait révélé en avril qu'il n'y aurait pas de WC dans les haltes, suscitant un tonnerre de critiques. Si certaines étaient bien prévues à Champel, aux Eaux-Vives et dans la galerie commerciale de la gare de Chêne-Bourg, des mesures ont été prises pour en installer soit à l'intérieur soit à proximité des bâtiments.

Serge Dal Busco a souligné l'importance du projet CEVA pour Genève: «C'est le chaînon manquant qui nous a empêchés d'entrer dans ce 21e siècle ferroviaire, s'est-il félicité. Il faut qu'il y ait du changement, notamment dans les habitudes.» Des efforts seront faits sur le transport multimodal avec des bus de rabattement dans les communes vers les gares, a rappelé le conseiller d'Etat.

Vers Léman 2030

Pour Jacques Boschung, chef Infrastructure CFF, le CEVA est le tronçon ferroviaire qui aura le plus d'impact dans le pays, puisqu'il permettra de relier de 230 à 240 km de lignes, avec plus de 50'00 passagers par jour. Ce n'est pas seulement un projet de mobilité, mais aussi de société, a-t-il insisté: «On parle de 1800 nouveaux logements autour de nos gares et de 5000 places de travail, notamment à Lancy-Pont-Rouge.»

Le CEVA annonce par ailleurs d'autres travaux sur l'arc lémanique, comme le projet Léman 2030 avec les travaux des gares de Genève et Lausanne. Au bout du lac, et sous réserve d'oppositions, le chantier pour l'extension en souterrain de Cornavin pourrait débuter en 2023 pour une mise en service à l'horizon 2030. La gare de la capitale olympique, elle, pourrait être terminée un peu avant, soit en 2028. «Au final, ça va désengorger le réseau romand», promet le cadre des CFF.

Quatre gares à visiter

La direction du CEVA organise samedi 29 et dimanche 30 juin ses dernières portes-ouvertes avant l'inauguration du 15 décembre. De 10h à 17h, le public pourra se rendre compte de lui-même des avancées du projet en allant visiter les gares de Lancy-Bachet, Genève-Champel, Genève-Eaux-Vives et Chêne-Bourg. Des navettes gratuites des TPG circuleront entre 10h et 18h. Des stands d'information et des expos de photos seront installés dans chaque station. Pour les personnes à mobilité réduite, tous les sites, sauf celui des Eaux-Vives, seront accessibles.

Ton opinion