Lucien Favre: «Le champion du monde sera un outsider»
Actualisé

Lucien Favre«Le champion du monde sera un outsider»

L'ancien entraîneur du Hertha Berlin et du FC Zurich ne voit pas d'équipe sortir du lot. Il mise plutôt sur un outsider pour créer la surprise, et met la Suisse en garde contre le Chili.

par
Sandro Compagno/tde
Lucien Favre: «Franchement cette année, je n'ai pas de favori pour le Mondial!»

Lucien Favre: «Franchement cette année, je n'ai pas de favori pour le Mondial!»

20 minutes online: Lucien Favre, qui sera champion du monde 2010?

Lucien Favre: (rires). Cette année, franchement, je n'ai aucune idée! Pour l'Euro 2008, j'avais vu juste avec l'Espagne. En 2006, au cours d'une interview, j'avais pronostiqué l'Italie. Mais cette fois, c'est vraiment très difficile. Il n'y a pas d'équipe qui sort du lot.

Que voulez-vous dire? L'Espagne, le Brésil ne sont pas des équipes qui sortent du lot?

Bien sûr que ce sont de bonnes équipes, mais cette année, je trouve qu'il n'y a pas de favoris. Beaucoup mentionnent l'Espagne. Ils sont très forts mais ils ont eu beaucoup de blessés. Ces joueurs seront-ils au meilleur de leur forme pour la coupe du monde? Je pense que l'Espagne aura de la peine à confirmer son titre européen.

Et le Brésil? Avec la défense de l'Inter de Milan et en attaque, des joueurs comme Robinho, Kaka ou Luis Fabiano, c'est quand même la grande classe, non?

C'est clair qu'ils ont un effectif impressionnant. Mais je ne pense pas qu'ils décrocheront un sixième titre. Les Brésiliens sont pour moi la grande interrogation de ce Mondial. Beaucoup mentionnent également l'Angleterre. Mais je pense que ce Mondial va désigner un champion surprise. Ce ne sera pas forcément une sensation, mais ce ne sera pas non plus une des équipes auxquelles on pense pour le titre.

En 2006, vous aviez vu juste avec l'Italie. Est-ce que vous misez à nouveau sur la «squadra» cette année?

Tactiquement, l'Italie est toujours très forte. Mais là, aussi, je pense que ça va être très difficile pour eux. Lippi est un excellent entraîneur mais la génération de 2006 a quatre ans de plus...

Y'aura-t-il une surprise africaine pour cette première coupe du monde en Afrique?

Je suis sûr que non. Les équipes africaines s'améliorent, mais c'est encore trop tôt pour viser un titre de champion du monde. La Côte d'Ivoire a les moyens de faire un tournoi intéressant si elle trouve une unité de jeu et d'esprit, et si elle évite les erreurs en défense. Mais le groupe de la Côte d'Ivoire est très fort avec le Brésil et le Portugal.

Qu'attendez-vous de la Suisse?

La Suisse est dans un groupe très relevé. On a tendance à sous-estimer le Chili. Ils ont fait un très bon tour de qualifications dans leur zone, bien meilleur que les Argentins, par exemple! La Nati est solide mais ce groupe, ce n'est pas un cadeau. J'espère qu'elle atteindra les huitièmes de finale.

Auriez-vous choisi les mêmes joueurs que Ottmar Hitzfeld?

Il faut faire confiance à Ottmar Hitzfeld. C'est un excellent entraîneur, très expérimenté. Il a trouvé le bon équilibre entre les routiners et quelques nouveaux joueurs. Je suis sûr que la Nati sera prête et unie pour le tournoi.

Où suivrez-vous la coupe du monde?

Chez moi, devant la tv.

Et votre avenir comme entraîneur?

Tout ce que je peux dire, c'est que je veux continuer de travailler comme entraîneur.

Ton opinion