Publié

JO de TokyoLe champion olympique fan de tricot a une nouvelle création

Le plongeur britannique Tom Daley avait fait le buzz après avoir été aperçu en train de tricoter dans les tribunes de la piscine olympique. Il vient de présenter sa dernière confection.

par
Sport-Center
La nouvelle création du talentueux Tom Daley.

La nouvelle création du talentueux Tom Daley.

Instagram

«Made With Love By Tom Daley»: c’est le nom de la page Instagram que le champion olympique de plongeon synchronisé à 10 mètres réserve à ses créations artistiques en tricot. C’est aussi là qu’il a annoncé sa nouvelle création: un «cardigan olympique» du plus bel effet, tricoté «avec amour» durant ces JO.

«Quand je suis arrivé à Tokyo, je voulais faire quelque chose qui me rappelle ces Jeux. Quelque choseque je pourrais dire avoir fait à Tokyo, pendant les JO!», a écrit le médaillé d’or sur son compte Instagram, avant de détailler les contours de son dernier projet. «Dans le dos, j’ai choisi d’y aller avec le logo classique de la Grande-Bretagne, sur les épaules figure un drapeau avec écrit GBR. Pour la face avant, j’ai choisi la simplicité en intégrant du mieux que j’ai pu Tokyo en japonais.»

Le tricot pour rester sain d’esprit

Le tricot en tribunes pour décompresser entre deux compétitions.

Le tricot en tribunes pour décompresser entre deux compétitions.

AFP

La semaine dernière, Tom Daley (27 ans) avait tricoté une petite pochette afin de protéger sa médaille d’or des rayures. Le plongeur britannique, qui avait fait le buzz après avoir été aperçu en train de tricoter dans les tribunes de la piscine olympique, avait expliqué sur Instagram que son «amour pour le tricot et le crochet et toutes les choses cousues était la seule chose qui l’a gardé sain d’esprit tout au long de ce processus (olympique)».

Tandis que sa notoriété ne cesse de croître, le champion olympique a expliqué vouloir profiter de sa page consacrée au tricot pour récolter des fonds pour une fondation caritative du domaine des tumeurs au cerveau en hommage à son père.

Ton opinion

7 commentaires