Iran - Etats-Unis: Le changement n'est qu'un «slogan» dans la bouche d'Obama
Actualisé

Iran - Etats-UnisLe changement n'est qu'un «slogan» dans la bouche d'Obama

L'ayatollah Ali Khamenei, guide spirituel et principal dirigeant iranien, a repoussé samedi la main tendue la veille par Barack Obama, estimant que rien n'avait changé dans la politique américaine vis-à-vis de Téhéran.

Dans un message vidéo publié vendredi à l'occasion du Nouvel An perse, le président américain assure que son «administration s'en tient aujourd'hui à la diplomatie pour appréhender toutes les questions qui se posent». Il ajoute que l'Iran doit reprendre sa «place légitime dans la communauté des nations», mais pas «par la terreur ou les armes».

Lors d'un discours devant des dizaines de milliers de personnes dans la ville sainte de Mashhad, samedi, l'ayatollah Khamenei a reproché aux dirigeants américains de continuer à accuser son pays de soutenir le terrorisme.

«Ils scandent le slogan du changement mais aucun changement n'est visible en pratique. Nous n'avons vu aucun changement», a lancé le guide suprême dans son discours, diffusé en direct sur la télévision d'Etat.

Ali Khamenei estime que la rhétorique de Barack Obama ne varie en rien de celle de son prédécesseur George W. Bush. «Il a insulté la République islamique d'Iran dès le premier jour», a-t-il reproché au président démocrate. «Si le changement est effectivement arrivé, où est-il?»

L'ayatollah Khamenei a égrené la liste des doléances iraniennes, citant notamment les sanctions économiques américaines imposées après la Révolution de 1979 et le soutien de Washington à Saddam Hussein durant la guerre Iran/Irak (1980-88). Il a également accusé Washington d'attiser les tensions ethniques en Iran.

«Est-ce que vous avez dégelé les avoirs iraniens? Est-ce que vous avez levé les sanctions oppressives? Est-ce que vous avez cessé de couvrir de boue la grande Nation iranienne et ses responsables? Est-ce que vous avez mis fin à votre soutien inconditionnel au régime sioniste?» a demandé Ali Khamenei. «Même le langage reste inchangé». (ap)

Ton opinion