Le Chant du Gros a enchanté 50’000 personnes

Publié

Le Noirmont (JU)Le Chant du Gros a enchanté 50’000 personnes

Le festival, avec Mika en tête d’affiche, a attiré la foule dans les champs du Noirmont (JU) du 7 au 10 septembre 2022.

par
Julien Delafontaine
1 / 48
Mika - mercredi 7 septembre 2022

Mika - mercredi 7 septembre 2022

Chant du Gros / Jonathan Vallat
Mika - mercredi 7 septembre 2022

Mika - mercredi 7 septembre 2022

Chant du Gros / Jonathan Vallat
Mika - mercredi 7 septembre 2022

Mika - mercredi 7 septembre 2022

Chant du Gros / Jonathan Vallat

Après une édition 2021 réduite, le Chant du Gros a tourné à plein régime en 2022. Organisé sur quatre jours, à l’occasion de ses 30 ans, au lieu de trois habituellement, le festival jurassien a séduit 50’000 personnes. Un record, et ce, malgré la pluie et le froid qui se sont invités à la fête. «C’est un anniversaire magique. Cette édition a été tellement compliquée à monter. On a souffert, comme beaucoup d’autres, de soucis de livraison du matériel. Jusqu’au dernier moment, on s’est demandé si on allait réussir à ouvrir. Le samedi, en regardant le concert de Sinsemilia, j’ai eu des larmes qui ont coulé en comprenant qu’on y était finalement arrivé», a confié Gilles Pierre, directeur.

Financièrement, le Chant du Gros, monté avec un budget de 3,5 millions de francs, sera bénéficiaire: «Cela fait du bien, après une année 2020 sans rien et une année 2021 où l’on a, forcément, à cause du virus antifiesta, pas fait de bénéfice en organisant un minifestival de 1’000 personnes par jour avec des artistes comme Catherine Ringer.»

En 2023, le festival reviendra avec sa formule standard, du 7 au 9 septembre. «Quand on est dans le plaisir, on a envie que cela dure le plus longtemps possible. Mais, là, au bout de quatre jours, il faut reconnaître que les bénévoles (ndlr: au nombre de 1800) sont sur les rotules. On ne peut pas leur imposer chaque année un ascenseur émotionnel comme celui-ci», a expliqué Gilles Pierre. Côté musique, le Jurassien a trouvé Mika vraiment impressionnant. «On aurait dit que Freddie Mercury était de retour sur scène». Il a aussi beaucoup apprécié l’impact sur le jeune public des rappeurs comme Soso Maness et Vald. En émettant, tout de même, un petit bémol sur ces artistes programmés sur la seconde scène de l’événement. «Il y a eu du monde, mais ce n’était pas l’émeute. Si on veut du hip-hop sur la Grande scène, on devra taper beaucoup plus fort que ça. Il faudra que l’on trouve une megatête d’affiche». 

Ils ont joué en 2022

Ton opinion

9 commentaires