Chêne-Bougeries (GE) - Le chantier de la Chevillarde reprend… et s’arrête aussitôt
Publié

Chêne-Bougeries (GE)Le chantier de la Chevillarde reprend… et s’arrête aussitôt

Nouvel épisode dans la saga du projet immobilier, dans un parc où trône une maison de maître. Les travaux ont recommencé lundi, les recourants ayant été déboutés. Mais, dans la foulée, ceux-ci ont obtenu un nouveau sursis.

Le domaine de la Chevillarde, à Chêne-Bougeries (GE).

Le domaine de la Chevillarde, à Chêne-Bougeries (GE).

Laurent Guiraud/ Tamedia

Les coupes d’arbres ont repris, les machines ont redémarré dans le domaine de la Chevillarde à Chêne-Bougeries, (GE), lundi matin. Pas pour longtemps: tout s’est arrêté à la mi-journée sur cette parcelle où 209 logements sont prévus en lieu et place de l’actuel parc, qui abrite une maison de maître. Opposés de longue date au projet, les milieux de défense du patrimoine ont appris vendredi dernier que la Cour de justice les déboutaient de leur recours, qui avait provoqué l’interruption provisoire du chantier.

Surprise de leur avocat, qui soupçonne que la société à l’origine des travaux n’est pas en mains suisses, ce que proscrit la Loi fédérale sur l’acquisition d’immeubles par des personnes à l’étranger (lex Koller). Selon Me Florian Baier, la Cour de justice a commis «une erreur de droit en n’examinant pas d’office ce point. J’ai donc saisi le Tribunal fédéral.» Lequel a accordé un effet suspensif à titre superprovisionnel. Alors que les travaux avaient tout juste repris, la réponse des juges de Mon-Repos est tombée le même jour vers 11h. Ce qui a à nouveau arrêté le chantier. «C’est une belle victoire, même si elle reste temporaire», a déclaré l’homme de loi. La durée de cet effet suspensif pourrait être de plusieurs semaines.

(dra)

Ton opinion