Urbanisme - Le chantier prend place en Gare de Lausanne

Publié

Urbanisme Le chantier prend place en Gare de Lausanne

Les premières palissades se sont dressées en vue des travaux de la nouvelle gare CFF. Les usagers doivent s’attendre à quelques changements.

par
Lauren von Beust
1 / 9
Le chantier commence à s’installer sur la place de la Gare de Lausanne, ainsi que du côté sud de l’édifice.

Le chantier commence à s’installer sur la place de la Gare de Lausanne, ainsi que du côté sud de l’édifice.

20min/François Melillo
20min/François Melillo
20min/François Melillo

Permis de construire en poche, le maître d’oeuvre a pu lancer les travaux préparatoires de la future gare de Lausanne ces derniers jours. Le chantier CFF commence à s’installer sur la place de la Gare, ainsi que du côté sud de l’édifice. La rue du Simplon est dorénavant fermée à la circulation, excepté pour les ayants-droit. Si le premier coup de pioche est prévu pour la fin du mois, dans l’enceinte de la bâtisse, les magasins Aldi et Migros ont déjà dû plier bagage. Le parking du Simplon est lui aussi condamné depuis lundi dernier.

La future gare de Lausanne verra ses quais prolongés.

La future gare de Lausanne verra ses quais prolongés.

CFF

Mobility déménage

L’emplacement qui était jusqu’à présent réservé aux voitures du réseau de location Mobility – le plus grand du canton, avec près de 20 véhicules – a dû migrer. Pour répondre à la demande, l’entreprise suisse d’autopartage explique que «certains parkings existants ont été renforcés» dans les alentours, comme celui de Lausanne-Montbenon. De nouveaux emplacements ont été ouverts dans le quartier Sous-Gare, notamment à l’avenue des Acacias et à l’avenue Edouard Dapples, «afin de proposer des alternatives aussi proches que possibles pour tous les utilisateurs», complète Stéphanie Gonzalez, porte-parole de Mobility.

Le visage de la future place de la Gare, avec un trafic entièrement concentré au nord.

Le visage de la future place de la Gare, avec un trafic entièrement concentré au nord.

Ville de Lausanne

Aucun recours n'avait été déposé contre la décision du Tribunal administratif fédéral (TAF) de rejeter les oppositions des riverains réticents au projet de la nouvelle gare, en novembre dernier. Le permis de construire est donc entré en force en janvier de cette année. À l’horizon 2030, la capitale vaudoise projette de devenir la plaque tournante du trafic ferroviaire romand. Le coût du projet est estimé à près de 1,3 milliard de francs. Les premières étapes des travaux seront progressivement mises en place dans le courant de l’été.

Ton opinion

78 commentaires