Actualisé 25.05.2006 à 19:14

Le chanvrier met fin à sa grève de la faim

Bernard Rappaz n?est plus en détention préventive.

Le juge d?instruction valaisan Nicolas Dubuis l?a assigné à domicile. Le chanvrier valaisan a mis un terme à 72 jours de grève de la faim. «Nous avons reçu ce matin la décision du juge qui levait la détention préventive de mon client», a indiqué Aba Neeman, l?avocat de Bernard Rappaz.

L?incarcération du chanvrier a été décidée le 15 mars. La Chambre pénale du Tribunal cantonal valaisan a rejeté le 11 mai le recours du chanvrier contre cette décision. Bernard Rappaz avait été transféré au quartier cellulaire de l?Hôpital de l?Ile, à Berne, le 9 mai, à son 57e jour de grève de la faim. Le chanvrier est entre autres soupçonné de trafic de haschisch et risque jusqu'à 20 ans de prison.

(ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!