Actualisé 07.06.2006 à 21:03

Le charnier n'en était pas un

Le charnier découvert fin 2005 près de l'ancien quartier général des services de renseignements syriens, dans l'est du Liban, s'est révélé être un cimetière désaffecté, et les restes humains retrouvés remontent à plusieurs décennies.

Une trentaine de corps avaient été découverts dans des fosses d'un monticule situé à 3 km de la frontière syrienne et à moins de 1 km du village d'Anjar.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!