Actualisé 24.03.2016 à 14:15

Genève/LausanneLe chat qui sort du cadre effraie plusieurs localités

Le festival genevois Electron avait imaginé un affichage original. C'est non presque partout: la sécurité prime.

de
Stéphane Herzog
Le festival Electron se déroule de jeudi 24 à dimanche 27 mars à Genève.

Le festival Electron se déroule de jeudi 24 à dimanche 27 mars à Genève.

photo: Kein Anbieter

Pour attirer les regards, les organisateurs du festival Electron avaient prévu sept affiches de grand format, où un chat noir assis sort sa tête du cadre. Or, Carouge, Lancy, Onex, Vernier, la Ville de Genève, mais aussi Lausanne ont refusé d'afficher l'animal, choisi comme icône de cette 13e édition, en écho avec ce chiffre symbole de malchance.

Motif du refus: «La Société générale d'affichage nous a indiqué qu'un élément sortait de l'affiche. Cela peut attirer l'attention des automobilistes et les distraire», explique Jean-Pierre Gay, chef de la police municipale de Lancy. Il cite à l'appui du refus de sa commune la loi cantonale sur les procédés de réclame et la législation routière.

David Pivoda, concepteur de l'affiche, s'attendait «à plus de flexibilité de la part des municipalités pour un projet créatif». Seule exception, le Grand­Saconnex, qui a validé le placard. «Le chat qui sort du cadre est visible sur la route de Ferney», confirme Danièle McClellan, chargée de presse du festival.

Avec leur affiche au format F12, les organisateurs avaient aussi visé Lausanne, plus précisément sa gare, mais ils ont fait face à un nouveau refus, relate David Pivoda. «Les trains ne déraillent pourtant pas à cause d'une affiche sur un quai», ironise un employé de la SGA. Electron a fait contre mauvaise fortune bon cœur. «Nous avons remis le chat dans le cadre.» Le festival a en outre posé 120 affiches conventionnelles

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!