Drame de la route: Le chauffeur de bus a été acquitté d'homicide par négligence
Actualisé

Drame de la routeLe chauffeur de bus a été acquitté d'homicide par négligence

Le chauffeur de bus des TPG, qui avait brûlé un feu rouge à Genève en janvier 2007 puis violemment percuté une voiture dont la conductrice était décédée après cinq semaines de coma profond, a été acquitté d'homicide par négligence.

La famille a fait recours.

Dans son jugement, le Tribunal de police de Genève considère qu'il y a un doute sur la causalité du décès, a indiqué mercredi à l'ATS l'avocat de la famille François Canonica, confirmant une information de la «Tribune de Genève». Pour les juges, la question est de savoir si la victime «est décédée des suites de ses blessures ou de l'arrêt de tout traitement» après cinq semaines de coma profond.

Ce doute profite à l'accusé, qui est reconnu coupable de lésions corporelles par négligence. Il écope de huit mois de prison, avec un sursis de cinq ans. La partie civile avait plaidé l'homicide par négligence.

Me Canonica juge cette décision absurde et inadéquate. L'avocat a immédiatement fait recours, estimant que la mort cérébrale est une mort. «Ce n'est pas parce que le coeur bat que la personne n'est pas morte», a-t-il expliqué.

L'accident s'est produit en janvier 2007. Un bus des Transports publics genevois (TPG) avait percuté de plein fouet une voiture à un carrefour du quartier de Champel. L'enquête a permis d'établir que son chauffeur avait passé au feu rouge et qu'il roulait trop vite alors que la chaussée était humide et grasse.

(ats)

Ton opinion