Actualisé

Accident en NorvègeLe chauffeur du bus argovien a été inculpé

L'homme au volant du car dont l'accident fin juillet en Norvège avait coûté la vie à quatre personnes a été inculpé d'homicide par négligence et de conduite imprudente.

1 / 7
30.07.2015 L'accident qui a coûté la vie à quatre Suisses il y a un an en Norvège est dû à une défaillance humaine, selon le rapport d'enquête des autorités norvégiennes. Le chauffeur «était très fatigué et qu'il s'est endormi, a été distrait ou qu'il n'était pas attentif», écrivent les autorités.

30.07.2015 L'accident qui a coûté la vie à quatre Suisses il y a un an en Norvège est dû à une défaillance humaine, selon le rapport d'enquête des autorités norvégiennes. Le chauffeur «était très fatigué et qu'il s'est endormi, a été distrait ou qu'il n'était pas attentif», écrivent les autorités.

Keystone/AP/Anne-elisabeth Bergvassmo
30.07.2014 Un quatrième passager est décédé mercredi des suites de ses blessures, alors que la police norvégienne accuse le chauffeur de conduite imprudente.

30.07.2014 Un quatrième passager est décédé mercredi des suites de ses blessures, alors que la police norvégienne accuse le chauffeur de conduite imprudente.

Reuters/ntb Scanpix
29.07 Trois Suisses sont décédés et un quatrième a été grièvement blessé mardi dans l'ouest de la Norvège après une sortie de route d'un car de touristes d'un voyagiste argovien.

29.07 Trois Suisses sont décédés et un quatrième a été grièvement blessé mardi dans l'ouest de la Norvège après une sortie de route d'un car de touristes d'un voyagiste argovien.

Keystone/Anne-elisabeth Bergvassmo

Selon l'expertise de la police norvégienne, le véhicule ne présentait aucun problème technique et sa vitesse n'était pas adaptée, a-t-on appris mercredi.

L'enquête se concentre donc désormais sur le chauffeur, a confirmé la procureure Anita Ravlo Sand à l'ats, après une information de l'«Aargauer Zeitung». L'enquête sur l'accident, qui avait aussi fait treize blessés, n'est pas encore achevée, a-t-elle précisé.

Les analyses techniques sont en revanche terminées. En l'absence de défaut du véhicule, la mise en cause du chauffeur, de nationalité allemande, semblait logique, a déclaré la procureure.

Nouvel interrogatoire prévu

L'homme sera à nouveau interrogé en janvier ou février. Le ministère public transmettra une demande en ce sens aux autorités allemandes, a indiqué Mme Ravlo Sand. Déjà questionné deux jours après l'accident, le chauffeur avait dit ne pas se souvenir de l'événement. Il avait ensuite été autorisé à quitter la Norvège.

Le car, propriété de l'entreprise Eurobus basée à Windisch (AG), se trouvait sur le chemin du retour d'un voyage de deux semaines en Norvège lorsque l'accident est survenu. Pour une raison inconnue, le véhicule a quitté la route et fini sa course dans un fossé. Les seize passagers du bus étaient de nationalité suisse, la plupart âgés entre 60 et 70 ans. (ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!