Drame en Italie: Le chauffeur du car hongrois est inculpé
Actualisé

Drame en ItalieLe chauffeur du car hongrois est inculpé

Un bus hongrois, rempli d'adolescents rentrant d'un voyage scolaire, avait pris feu après avoir heurté un pylône près de Vérone.

1 / 9
Seize personnes ont péri dans un accident d'autocar transportant des étudiants hongrois dans le nord de l'Italie. (samedi 21 janvier 2107)

Seize personnes ont péri dans un accident d'autocar transportant des étudiants hongrois dans le nord de l'Italie. (samedi 21 janvier 2107)

Keystone
Une quarantaine de personnes ont également été blessées. (samedi 21 janvier 2017).

Une quarantaine de personnes ont également été blessées. (samedi 21 janvier 2017).

Keystone
Le drame a eu lieu sur l'autoroute près de Vérone. (samedi 21 janvier 2107)

Le drame a eu lieu sur l'autoroute près de Vérone. (samedi 21 janvier 2107)

Keystone

Le chauffeur du car hongrois dans lequel 16 personnes ont trouvé la mort lorsqu'il a pris feu il y a dix jours dans le nord de l'Italie a été inculpé d'«homicide» par la justice italienne, a annoncé lundi la police.

Les examens de la police scientifique italienne, rendus nécessaires car de nombreuses victimes sont mortes carbonisées, ont permis de démontrer que «l'un des chauffeurs du car hongrois a survécu à l'accident», précise la police dans un communiqué.

«Il s'agit de celui qui, selon les examens, se trouvait au volant du car au moment de l'accident tragique dans lequel 16 personnes, dont 11 mineurs, ont perdu la vie», d'après la même source.

«Homicide routier»

Le chauffeur hongrois, identifié par ses seules initiales, a été mis en examen par le magistrat qui coordonne l'enquête, ajoute le communiqué.

Il est soupçonné d'«homicide routier», un nouveau délit introduit en 2016 dans le code pénal italien.

Seize personnes, dont onze mineurs hongrois revenant d'un séjour en montagne en France, ont été tuées près de Vérone (nord-est de l'Italie) dans l'accident d'un car qui a pris feu dans la nuit du 20 au 21 janvier après avoir heurté une pile de pont.

Il y avait 56 personnes à bord du véhicule, dont deux chauffeurs et un groupe d'adolescents, accompagnés de quelques parents et professeurs, qui rentraient en Hongrie. (nxp/afp)

(NewsXpress)

Ton opinion