Affaire Naomi Campbell: Le chauffeur fait marche arrière et «s'excuse»
Actualisé

Affaire Naomi CampbellLe chauffeur fait marche arrière et «s'excuse»

Le chauffeur de Naomi Campbell qui avait accusé l'ex-mannequin de l'avoir frappée mardi a fait marche arrière jeudi, retirant sa plainte et présentant ses excuses à la top model en précisant qu'il avait «réagi de manière excessive» et qu'il y avait eu «malentendu».

La vedette a tout de suite indiqué dans un communiqué qu'elle acceptait les excuses de son chauffeur en soulignant qu'elle souhaitait «tirer un trait» sur toute cette histoire.

Miodrag Mejdina, le chauffeur de la star britannique, avait déclaré mardi à la police qu'il avait été violemment frappé à la tête par Naomi Campbell alors qu'ils roulaient dans New York.

Selon le récit de M. Mejdina, rapporté à l'AFP par Paul Browne, un porte-parole de la police de New York, sa tête avait heurté le volant de la Cadillac Escalade qu'il était en train de conduire à Manhattan, et il souffrait en conséquence d'une contusion sous l'oeil droit.

D'après M. Mejdina, Naomi Campbell avait même pris la fuite après l'avoir frappé.

Deux jours après les faits, le chauffeur a fait marche arrière.

«Le 2 mars je me suis disputé avec Naomi Campbell, j'étais énervé et j'ai réagi de manière excessive», dit-il dans un communiqué transmis à l'AFP par son avocat Earl Ward.

«C'était un malentendu et je regrette d'avoir fait appel à la police. Toute cette affaire a pris des proportions démesurées et je m'excuse auprès de Mme Campbell d'être à l'origine de tout ça», est-il écrit.

Le chauffeur a retiré sa plainte jeudi, a par ailleurs déclaré à l'AFP son avocat.

Naomi Campbell a immédiatement réagi, via un communiqué de son service de presse.

«Le 2 mars, j'ai été accusée d'avoir eu un comportement inacceptable à l'encontre d'un chauffeur à New York (...) et je suis heureuse que le chauffeur se soit excusé. Je voudrais tirer un trait sur ces derniers jours et aller de l'avant», dit-elle. (afp)

Ton opinion