Le «Che» est mort il y a 40 ans

Actualisé

Le «Che» est mort il y a 40 ans

Le président intérimaire cubain, Raul Castro, a présidé lundi la cérémonie officielle d'hommage rendu du révolutionnaire argentin Ernesto Guevara à Santa Clara.

La manifestation était organisée à l'occasion du 40e anniversaire de la mort du «Che» le 9 octobre 1967.

La cérémonie, à laquelle assistaient la famille de Guevara et les hautes instances dirigeantes militaires et gouvernementales cubaines, s'est ouverte sur la lecture d'un hommage à la mémoire du «Che» du leader cubain en convalescence, Fidel Castro, paru lundi dans la presse officielle.

Le «Che» avait libéré la ville stratégique de Santa Clara en août 1958 et ouvert ainsi les portes de La Havane à Fidel et ses troupes qui y pénètrèrent triomphalement en janvier 1959. En 1997, Santa Clara a érigé un mausolée pour y abriter les restes du «guérillero héroïque» rapatriés de Bolivie vingt ans après sa mort.

La ville a également entendu lundi la voix de Fidel avec la diffusion de l'enregistrement radiophonique du 3 octobre 1965 dans lequel Castro avait dévoilé aux Cubains la lettre que lui avait adressé «Che» Guevara.

Le guérillero annonçait dans sa missive sa démission de ses fonctions, le renoncement à sa citoyenneté cubaine octroyée en 1959 et sa décision de quitter Cuba pour porter ailleurs le combat insurrectionnel, en Afrique notamment. «D'autres terres du monde réclament la contribution de mes modestes efforts», avait-il écrit à Fidel Castro.

Dans ce message, l'Argentin avait souligné son engagement révolutionnaire qu'il avait traduit par son célèbre «hasta la victoria siempre» (jusqu'à la victoire, toujours). S'ensuivirent des mois de «disparition» alors qu'il était au Congo à tenter d'imposer la révolution armée, avant d'engager en Bolivie sa dernière guérilla. (ats)

Ton opinion