Nigeria: Le chef de Boko Haram blessé dans un raid aérien
Actualisé

NigeriaLe chef de Boko Haram blessé dans un raid aérien

Abubakar Shekau et plusieurs de ses commandants auraient été blessés lors d'une attaque par l'armée nigériane.

1 / 30
Alors que les militaires nigérians ont affirmé que Boko Haram était vaincu, le chef de la secte islamiste est apparu dans une vidéo se disant déterminé à poursuivre le combat. (Mardi 6 février 2018)

Alors que les militaires nigérians ont affirmé que Boko Haram était vaincu, le chef de la secte islamiste est apparu dans une vidéo se disant déterminé à poursuivre le combat. (Mardi 6 février 2018)

AFP
La rébellion de Boko Haram, qui dure depuis huit ans, a provoqué la mort de quelque 20'000 personnes, le déplacement de 2,6 millions d'autres et une terrible crise humanitaire dans le nord-est du Nigeria. (Photo d'archives)

La rébellion de Boko Haram, qui dure depuis huit ans, a provoqué la mort de quelque 20'000 personnes, le déplacement de 2,6 millions d'autres et une terrible crise humanitaire dans le nord-est du Nigeria. (Photo d'archives)

AFP
Boko Haram a enlevé dimanche 37 femmes et tué 9 personnes dans un village situé au nord de Diffa (ici à l'image) dans le  sud-est du Niger. (Mardi 4 juillet 2017)

Boko Haram a enlevé dimanche 37 femmes et tué 9 personnes dans un village situé au nord de Diffa (ici à l'image) dans le sud-est du Niger. (Mardi 4 juillet 2017)

AFP

L'armée nigériane a annoncé mardi que le chef de Boko Haram Abubakar Shekau avait été sérieusement blessé et plusieurs commandants du groupe islamiste tués lors d'un raid aérien sur leur bastion du nord-est du Nigeria.

Abubakar Shekau, dont le leadership à la tête de Boko Haram a récemment été mis en cause, a été «gravement blessé» lors de ce raid mené vendredi sur la forêt de Sambisa, selon un communiqué du porte-parole de l'armée nigériane Sani Usman.

Trois commandants de Boko Haram - Abubakar Mubi, Malam Nuhu et Malam Hamman - ont été tués et plusieurs autres blessés, a ajouté Sani Usman.

L'armée nigériane a déjà plusieurs fois annoncé la mort de l'insaisissable Abubakar Shekau, qui réapparait régulièrement dans des vidéos du groupe.

«Une responsabilité personnelle»

Cette annonce intervient alors que le secrétaire d'État américain John Kerry se trouve dans la région pour évoquer la lutte contre Boko Haram, dont la rébellion a fait plus de 20'000 morts et 2,6 millions de déplacés depuis 2009.

Début août, le groupe État islamique, auquel Abubakar Shekau avait prêté allégeance en mars, avait désigné un nouveau chef de Boko Haram, son ancien porte-parole Abu Mosan al Baragouin.

Une semaine plus tard, Abubakar Shekau réaffirmait son leadership dans une vidéo dans laquelle il assurait faire «une responsabilité personnelle» du combat «contre le Nigeria et le monde entier». (nxp/afp)

(NewsXpress)

Ton opinion