Groenland: Le chef de Greenpeace arrêté
Actualisé

GroenlandLe chef de Greenpeace arrêté

Bravant l'arrêt d'un tribunal, le directeur exécutif de Greenpeace a été interpelé après avoir grimpé sur une plate-forme pétrolière au large du Groenland.

Kumi Naidoo (à gauche) et un militant norvégien ont été interpellés sur une plate-forme pétrolière.

Kumi Naidoo (à gauche) et un militant norvégien ont été interpellés sur une plate-forme pétrolière.

Le directeur exécutif international de Greenpeace et un autre militant écologiste ont été arrêtés vendredi après avoir grimpé sur une plate-forme pétrolière au large de la côte ouest du Groenland pour tenter d'empêcher une compagnie écossaise de mener des forages dans les eaux de l'Arctique, a déclaré la police danoise.

Kumi Naidoo et le militant norvégien ont été interpellés sur la plate-forme «Leiv Eriksson», qui a déjà été la cible d'actions de protestation de Greenpeace. Ils devaient être transférés vers la capitale du Groenland, Nuuk, et accusés d'intrusion et de violation d'une loi locale sur les «zones de sécurité», a déclaré Morten Nielsen, porte-parole de la police, dans un entretien à l'Associated Press.

Interdiction bravée

Un tribunal a interdit la semaine dernière aux militants de Greenpeace de s'approcher de la plate-forme, exploitée par la compagnie Cairn Energy, après que 20 militants de l'organisation écologiste eurent été arrêtés lors de précédentes actions de protestation.

Greenpeace estime que l'exploitation pétrolière représente un danger pour le fragile environnement de l'Arctique, et demande à Cairn Energy de présenter un plan sur les mesures qu'elle prendrait pour répondre à une éventuelle marée noire.

Selon la société écossaise, les autorités groenlandaises exigent que de tels plans restent confidentiels. Dans un communiqué publié vendredi, Cairn affirme que ses opérations sont «sûres et prudentes» et que le gouvernement du Groenland, territoire danois semi-autonome, a mis en place une réglementation très stricte sur l'exploitation pétrolière offshore.

Canot et échelle

Greenpeace a précisé que les deux militants sont entrés dans la zone d'exclusion instaurée autour de la plate-forme à bord d'un canot pneumatique, échappant au navire de la marine danoise protégeant le «Leiv Eriksson». Ils ont utilisé une échelle pour grimper sur la structure et ont demandé à voir le capitaine.

Des responsables de Greenpeace témoins de la scène depuis un navire ont précisé que les deux militants ont été arrêtés par des membres des forces de l'ordre acheminés par les airs sur la plate-forme depuis le bâtiment de la marine danoise. (ap)

Ton opinion