Népal: Le chef de l'armée limogé par les maoïstes
Actualisé

NépalLe chef de l'armée limogé par les maoïstes

Les maoïstes au pouvoir au Népal ont limogé dimanche le chef de l'armée en l'accusant d'avoir ignoré des instructions de n'engager aucune nouvelle recrue.

Prise sur fond de bras de fer entre maoïstes et armée, cette décision pourrait mettre en péril le processus de paix qui a mis fin à la guerre civile en 2006.

«Le gouvernement a relevé de ses fonctions le général Roop Mangud Katawal», a annoncé le ministre de l'Information et des Communications, Krishna Bahadur Mahara.

En relevant de ses fonctions le chef de l'armée, les maoïstes n'ont toutefois pas tenu compte des objections des partis d'opposition et de certains de leurs alliés au sein de la coalition au pouvoir.

Les relations entre les maoïstes et l'armée - qui se sont combattus pendant la décennie de guerre civile - demeurent tendues depuis que les anciens rebelles sont arrivés au pouvoir, à la suite de l'élection à l'assemblée constituante l'an dernier.

Katawal devait normalement prendre sa retraite dans quatre mois. Les maoïstes l'accusent d'avoir fait entrer dans les rangs de l'armée 2800 nouvelles recrues et d'avoir rétabli huit généraux sans consulter le gouvernement.

(ats)

Ton opinion