Le chef de la diplomatie chinoise accuse le dalaï lama
Actualisé

Le chef de la diplomatie chinoise accuse le dalaï lama

Le ministre des Affaires étrangères chinois a déclaré que les récentes activités du dalaï lama faisaient la promotion de la sécession du Tibet.

Yang Jiechi, qui s'exprimait lors d'une conférence de presse dans la capitale espagnole, a souligné qu'en dépit de cela, la Chine avait maintenu une série de contrats avec des représentants du dalaï lama en Chine, dans le but d'ouvrir la voie à une résolution du conflit opposant Pékin aux Tibétains.

Le ministre chinois a appelé le dalaï lama à cesser de fomenter la sécession du Tibet et à ne plus ternir l'image des Jeux olympiques d'été de Pékin.

Le chef du gouvernement tibétain en exil, qui a fui le Tibet lors du soulèvement de 1959 réprimé par le gouvernement chinois, assure qu'il ne veut pas l'indépendance de sa terre natale mais une vaste autonomie. Il accuse le régime de mener un «génocide culturel» au Tibet. (ap)

Ton opinion