ZOFINGUE (AG): Le chef de la police dealait de la drogue
Actualisé

ZOFINGUE (AG)Le chef de la police dealait de la drogue

Le chef de la police de Zofingue a été placé en détention. Il aurait vendu et consommé de la drogue.

par
ats/ap/hal/nm/jbm

Le chef de la police de Zofingue en Argovie, Mathias M.*, a été arrêté lundi sur son lieu de travail, a annoncé Ueli Bruder, adjoint au préfet du district de Lenzbourg. Il est suspecté d'avoir fait commerce de drogues synthétiques et d'en avoir lui-même consommé.

Une procédure pénale a été ouverte à son encontre. Ce lieutenant, âgé de 36 ans, a été suspendu et placé en détention préventive. Lors d'une perquisition chez lui, la police a trouvé de petites quantités de métamphétamines, c'est-à-dire des pilules thaïes, du «crystal», de l'ecstasy ainsi qu'un narcotique pour animaux. Le policier est soupçonné d'avoir trafiqué de grandes quantités de ces substances.

Le chef de la police de Zofingue a été mis en cause par un ex-policier de Lenzbourg, âgé de 33 ans, qui a été licencié et qui a fait l'objet d'une enquête. Il a avoué qu'il se fournissait en drogue auprès du chef de la police de Zofingue, a précisé Ueli Bruder.

Mathias M. avait pris ses fonctions il y a environ un an. Il n'était pas du sérail, mais travaillait auparavant dans l'informatique. A l'armée, il était commandant de compagnie et était même promis à des avancements dans la carrière militaire.

Il n'y a toutefois pas d'indice montrant que le chef de la police aurait été sous l'influence de drogues pendant son travail.

* nom connu de la rédaction

Ton opinion