Actualisé 25.07.2013 à 19:25

38e PaléoLe chef de la sécurité est très loin des clichés

Si à Paléo tout est sous contrôle, c'est grâce à Pascal Viot et à son approche sécuritaire révolutionnaire.

de
Julien Delafontaine
Le Français (à g.) travaille sur la plaine de l'Asse depuis de nombreuses années.

Le Français (à g.) travaille sur la plaine de l'Asse depuis de nombreuses années.

Le responsable de la sécu est un beau gosse, mais n'a rien d'une armoire à glace. Pascal Viot travaille avec sa tête: «La réflexion et l'anticipation suffisent à résoudre la majorité des problèmes.» Une approche douce qui fait des émules puisque Pascal Viot enseigne sa recette à de grands festivals européens. Dans les faits, il impose à ses équipes la communication avec le public: «Aux contrôles d'entrée, par exemple, je veux des gens qui sourient. C'est le premier contact avec la foule. Là, si tu énerves déjà 40'000 personnes, tu es sûr que tu auras des problèmes ensuite.»

Celui qui vient de soutenir une thèse à l'EPFL sur la gestion de la sécurité lors de grands événements décrit son job comme un climatiseur: «Tout est fait pour chauffer le public: la musique ou l'alcool. Notre rôle est de maintenir cette chaude ambiance, mais en évitant qu'elle devienne brûlante!»

Paléo Festival

Du 23 au 28 juillet 2013, Nyon. Infos: www.paleo.ch

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!