Explosion du budget informatique – Le chef de l’armée se défend: «Les estimations ont été trop tardives»
Publié

Explosion du budget informatiqueLe chef de l’armée se défend: «Les estimations ont été trop tardives»

Thomas Süssli a reconnu que le faramineux dépassement du budget informatique de l’armée est dû à une erreur de timing.

Selon Thomas Süssli, chef de l’armée, les estimations de coûts pour les projets informatiques «sont intervenues tardivement».

Selon Thomas Süssli, chef de l’armée, les estimations de coûts pour les projets informatiques «sont intervenues tardivement».

20min/Simon Glauser

La nouvelle est tombée la semaine dernière. Selon «Tages Anzeiger», l’armée suisse dépassera son budget informatique de 100 millions de francs pour l’année en cours. Cette perte de contrôle des coûts est notamment due à la multitude de projets informatiques lancés.

Interviewé par la radio alémanique SRF samedi, le chef de l’armée, Thomas Süssli a admis que des erreurs de timing avaient été faites. «Les estimations de coût pour les projets informatiques sont intervenues trop tardivement.» Selon lui, lorsque l'ampleur des coûts pour l'intégration de nouveaux systèmes informatiques est apparue plus clairement, le budget informatique était déjà établi.

Inquiétudes pour les F-35A

Face à la colère de certains politiques, qui estiment qu’une enquête sur les finances de l’armée serait nécessaire, Thomas Süssli a souligné à la radio qu’ils étaient régulièrement tenus au courant des grands projets. Il leur avait d’ailleurs été expliqué que des retards étaient possibles en raison du manque de bras dans le domaine informatique. Dans ce cas précis, il concède: «Peut-être n'avons-nous pas réussi à dire exactement où se situait le problème».

Également interrogé sur l'acquisition prochaine de 36 avions de combat F-35A, le chef de l’armée estime que la Suisse serait affaiblie en cas de refus de la part du peuple. Car selon lui, il serait utopique de penser que seuls les drones et les missiles aériens suffiraient à nous défendre en cas de conflit armé.

(szu)

Ton opinion

59 commentaires