Côte d'Ivoire: Le chef des jeunes patriotes jugé pour crimes de guerre
Actualisé

Côte d'IvoireLe chef des jeunes patriotes jugé pour crimes de guerre

Charles Blé Goudé, proche de l'ex-président ivoirien Laurent Gbagbo, a été inculpé lundi par la justice ivoirienne de «crimes de guerre».

Charles Blé Goudé avait appelé au meurtres de «blancs» en Côte d'Ivoire.

Charles Blé Goudé avait appelé au meurtres de «blancs» en Côte d'Ivoire.

«Dans le cadre des procédures judiciaires ouvertes contre lui en Côte d'Ivoire, M. Charles Blé Goudé a été présenté ce matin au juge d'instruction (...). Il lui est reproché notamment les faits suivants: crimes de guerre, assassinats, vols en réunion, dégradation et destruction de biens d'autrui», selon un communiqué lu sur la télévision publique RTI.

Il «a été inculpé et mis sous mandat de dépôt», ajoute le texte, sans préciser son lieu de détention. L'ex-chef des «jeunes patriotes» pro-Gbagbo a été arrêté le 17 janvier au Ghana et extradé le lendemain à Abidjan. Sa très rapide extradition a été jugée illégale par sa défense à Accra.

Visé par un mandat d'arrêt international émis par la justice ivoirienne pour son implication présumée dans les violences postélectorales de décembre 2010-avril 2011 qui ont fait environ 3000 morts, il était en cavale depuis la fin de cette crise. L'un de ses avocats a également évoqué un possible mandat d'arrêt de la Cour pénale internationale (CPI).

Sous sanctions de l'ONU depuis 2006 et considéré par ses détracteurs et des ONG internationales comme responsable de nombreuses violences, Charles Blé Goudé a été régulièrement cité comme une cible possible de la CPI. Laurent Gbagbo est détenu depuis fin 2011 à La Haye par la Cour, qui le soupçonne d'être «co-auteur indirect» de crimes contre l'humanité. (ats)

Ton opinion