Proche-Orient: Le chef du FPLP condamné à 30 ans de prison
Actualisé

Proche-OrientLe chef du FPLP condamné à 30 ans de prison

Le chef du Front populaire de libération de la Palestine (FPLP), Ahmed Saadat, a été condamné jeudi à trente ans de prison par un tribunal militaire israélien.

Il a été jugé coupable des actions de son mouvement.

«Ahmed Saadat est coupable (...) en raison de sa position et de ses actions au sein du mouvement terroriste», le FPLP, indique un communiqué de l'armée israélienne.

Ahmed Saadat était sous le coup de 19 chefs d'inculpation notamment pour atteinte à la sécurité d'Israël dans le cadre de ses activités au sein du FPLP, une organisation considérée comme «terroriste» et «illégale» par la loi israélienne.

Elu député en 2006, il avait été arrêté par l'armée israélienne en mars 2006, lors de la prise d'assaut de la prison de Jéricho, en Cisjordanie.

Décision «politique»

Son avocat et le FPLP ont accusé la justice militaire d'avoir rendu une décision «politique».

«Le tribunal a condamné Ahmed Saadat car il dirige un groupe considéré par Israël comme illégal et pour ses activités politiques. Il est donc clair que cette décision est politique», a affirmé à l'AFP Mahmoud Hassan, l'avocat du chef du FPLP.

Le président palestinien Mahmoud Abbas a lui «vivement dénoncé un jugement injuste et sans fondement légal prononcé par le tribunal israélien contre le dirigeant et militant Ahmed Saadat».

«Nous allons continuer sans cesse à réclamer sa libération et celle de tous nos héros encore détenus dans les prisons israéliennes», a-t-il déclaré dans un communiqué publié à Ramallah.

(ats)

Ton opinion