Actualisé 23.01.2009 à 08:14

Au RwandaLe chef rebelle congolais Laurent Nkunda pincé

Le chef tutsi de la rébellion congolaise Laurent Nkunda, en fuite, a été arrêté jeudi soir au Rwanda.

Il avait tenté brièvement de résister à une opération conjointe des armées rwandaises et congolaises dans l'est de la République démocratique du Congo (RDC).

«L'état-major conjoint FARDC (armée congolaise) et éléments RDF (armée rwandaise) informe l'opinion publique de l'arrestation du général déchu Laurent Nkunda jeudi à 22h30 en cavale sur le territoire rwandais après avoir opposé une brève résistance à nos militaires à Bunangana», indique le communiqué de l'inspecteur général de la police de RDC, John Nundi.

Les forces rwandaises et congolaises étaient arrivées jeudi soir aux portes de la localité congolaise de Bunangana, fief du chef de la rébellion du Conseil national pour la défense du peuple (CNDP), dans la province du Nord-Kivu (est de la République démocratique du Congo).

Les principaux commandants du CNDP, dont le chef d'Etat-Major Bosco Ntaganda, avaient rallié le 16 janvier la coalition FARDC- armée rwandaise, affaiblissant considérablement Nkunda. Jeudi, un journaliste de l'AFP avait vu dans Bunangana quelques éléments CNDP marcher dans la ville mais aucun préparatif de résistance armée.

Laurent Nkunda ne s'exprimait plus publiquement depuis l'entrée en RDC mardi 20 janvier de ses anciens alliés rwandais, qui ont enlevé peu à peu ses positions.

Une offensive conjointe de soldats rwandais et congolais a commencé le 20 janvier pour traquer les rebelles hutu rwandais, réfugiés en RDC depuis le génocide au Rwanda de 1994.

Elle avait aussi visiblement pour objectif de chasser Nkunda des territoires qu'il occupait dans la région du Rutshuru (Nord-Kivu) depuis son offensive fin octobre 2008 contre les FARDC qui s'était arrêtée aux portes de Goma, la capitale provinciale. Nkunda avait justifié cette offensive par la nécessité de se défendre face aux combattants hutus rwandais.

(ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!