Canton de Schwytz – Le chien d’une fillette déchiqueté par des huskys sous ses yeux
Publié

Canton de SchwytzLe chien d’une fillette déchiqueté par des huskys sous ses yeux

Cinq chiens de traineaux ont attaqué le toutou d’une enfant de 10 ans, le 18 décembre dernier, à Muotathal (SZ). L’animal n’a pas survécu.

par
Daniela Gigor/ofu
1 / 8
Erlebniswelt Muotathal gère plusieurs logements. 

Erlebniswelt Muotathal gère plusieurs logements.

20min/Tino Limacher
L’entreprise propose aussi des sorties à chiens de traîneau. 

L’entreprise propose aussi des sorties à chiens de traîneau.

20min/Tino Limacher
20min/Tino Limacher

Une fillette a été témoin d’une scène horrifiante, le 18 décembre, à Muotathal (SZ). Elle était en train de promener sa chienne Laja, lorsqu’elle a croisé le chemin d’un traîneau appartenant à l’entreprise Erlebniswelt Muotathal, qui gère un hôtel et organise des sorties à chiens de traîneau.

Ce jour-là, le musher dirigeait cinq huskys, alors que des clients étaient installés sur la luge. Pour des raisons encore inconnues, les huskys se sont rués sur la petite chienne et l’ont déchiquetée sous les yeux de l’enfant. Le bolonka est mort sur place.

Une habitante de la localité schwytzoise affirme: «C’est surtout tragique pour la fillette. Ce genre d’accidents peuvent se produire. La chance et la malchance sont souvent étroitement liées dans ces cas-là.» Une autre villageoise ajoute: «Je trouve horrible ce qui s’est passé.» Les tentatives pour joindre la famille de la fillette sont restées vaines. On ignore pour l’heure les circonstances exactes de l’attaque.

«Je suis tellement désolé»

L’entreprise Erlebniswelt Muotathal se dit consternée. Elle parle d’un tragique accident; le premier en 23 ans d’existence du camp de huskys. «Je suis tellement désolé», affirme ainsi Carlo Heinzer, membre de la direction, interrogé par le «Bote der Urschweiz».

La famille de l’animal tué devrait recevoir un dédommagement financier. Le musher aurait d’ores et déjà pris contact avec la famille pour prendre des nouvelles de la fillette. Nos confrères de «20 Minuten» ont tenté en vain de joindre l’entreprise afin d’avoir davantage de précisions sur ce qui s’est passé.

En attendant, l’affaire se trouve désormais entre les mains de la police, confirme le porte-parole Florian Grossmann. Le service vétérinaire a lui aussi été contacté. Marco Gut, vétérinaire cantonal adjoint, confirme: «Des vérifications sont en cours. Comme il ne s’agit pas d’un cas classique d’une morsure de chien, nous devons désormais évaluer quelles mesures sont adaptées pour ces chiens de traîneau.» Selon lui, le but principal est bien évidemment d’empêcher qu’un tel cas ne se reproduise.

Des chiens qui ne se comprennent pas

Ernst Krüsi, expert en psychologie animale, explique qu’il est difficile de s’exprimer sur les faits sans en connaître les détails. «On peut néanmoins affirmer que les huskys sont socialisés d’une manière totalement différente des bolonkas. Les huskys, par exemple, sont habitués à vivre de manière relativement indépendante au sein d’une meute.» Et d’ajouter: «Les bolonkas, eux, grandissent depuis leur plus jeune âge au sein d’une famille aimante.» Selon Ernst Krüsi, cela a pour conséquence que ces chiens ne parviennent plus à communiquer entre eux.

Ton opinion

64 commentaires