Techniques médicales: Le chiffre d'affaires de Straumann est en recul
Actualisé

Techniques médicalesLe chiffre d'affaires de Straumann est en recul

Straumann, le fabricant bâlois d'implants dentaires, affiche sur neuf mois un chiffre d'affaires de 552,3 millions de francs, en recul de 6,3% et de 2,6% en monnaies locales.

Le titre se replie fortement en Bourse.

Sur les neuf premiers mois, le groupe a dégagé un chiffre d'affaires de 552,3 millions de francs, en baisse de 6,3%, par rapport à la même période de l'an passé. En monnaies locales, le recul ressort à 2,6%, indique jeudi un communiqué.

Taux de change négatifs

Straumann rappelle que les résultats des trois premiers trimestres de 2008 étaient particulièrement élevés, d'où une base comparative défavorable. Le groupe souffre toujours d'un tassement persistant de la demande, les consultations dentaires se faisant moins fréquentes dans un contexte économique difficile. Les effets négatifs de change ont enfin pesé à hauteur de près de 4%.

Straumann indique néanmoins faire toujours mieux que le marché. De plus, le recul du chiffre d'affaires a ralenti au troisième trimestre, fléchissant de 4,6% et de 0,9% seulement en monnaies locales.

En Europe, principal marché du groupe qui représente 63% du chiffre d'affaires, le groupe enregistre sur neuf mois un recul de 8,5% et de 1,8% en monnaies locales. En Amérique du Nord, son deuxième marché (21% du chiffre d'affaires), la baisse est de 3% et de 4% en monnaies locales à 117 millions de francs. En Asie- Pacifique (13%), le recul est de 1% et de 6% en monnaies locales, à 72 millions de francs.

Analystes et investisseurs déçus

Straumann a précisé ses prévisions. Il indique s'attendre désormais sur l'ensemble de l'exercice à un chiffre d'affaires compris entre 730 et 740 millions de francs. La marge opérationnelle (EBIT) sera de l'ordre de 22% à 24%, en raison des mesures prises par le groupe pour améliorer ses coûts et son efficacité.

Auparavant, le groupe tablait sur une marge opérationnelle un peu supérieure à 20% et n'avait fait aucune prévision de chiffre d'affaires.

Les investisseurs ont manifesté leur déception. A la Bourse suisse, l'action plongeait vers 11h30 de 6,3% à 251,25 francs, après avoir atteint un plus bas de 249,4 francs.

Les analystes s'attendaient à un meilleur chiffre d'affaires. La performance de Straumann au troisième trimestre a été affectée par des conditions de marché difficiles et les facteurs d'incertitude devraient perdurer, écrit la BCZ.

L'évolution du chiffre d'affaires de Straumann sur le trimestre (- 1%) est cependant meilleure que celle de ses concurrents Zimmer (- 6%) ou Biomet (-5%) dans leurs divisions d'implants dentaires, ce qui se traduit par des gains de parts de marché, note Helvea. Coté positif encore, les analystes relèvent la concrétisation des prévisions. (ats)

Ton opinion